Page:Delay - Du cheval Camargue et de son amélioration.djvu/31

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 31 —

le Camargue, outre la sanction d’une bonne théorie, ont eu celle de l’expérience ; c’est aujourd’hui un fait acquis aux éleveurs, voilà pourquoi nous en sommes partisan et ce qui fait que nous la préférons à la sélection. Ceux qui se sentent capables de réussir avec la race pure, feront très-bien d’agir selon leur conviction ; ils feront preuve de capacité et d’intelligence, mais notre opinion c’est qu’ils arriveraient plus vite au but par le croisement comme nous l’entendons.

MOYENS HYGIÉNIQUES GÉNÉRAUX.


Pour obtenir toute amélioration, il faut combiner l’action des trois agents suivants : le croisement, l’alimentation et l’élevage.

Les croisements contribuent pour une bonne part à l’amélioration, mais c’est à la condition d’être secondés par une nourriture substantielle et une hygiène bien entendue. Nous avons vu ce que peuvent produire les croisements, il nous reste maintenant à compléter, par quelques observations sur l’élevage et l’alimentation, l’étude que nous avons faite et à remplir le cadre que nous nous sommes tracé en commençant.

Les Anglais ont dit : que tout leur secret de faire de grands chevaux, existe dans le sac à avoine. C’est là ce que les éleveurs devraient bien comprendre, ils ne s’exposeraient pas à des déceptions en