Page:Descartes - Œuvres, éd. Adam et Tannery, XII.djvu/614

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


^jo Vie de Descartes.

à La Haye, 3 mars 1642. Soit un peu plus d'un an après la mort de son frère Jean-Baptiste de Pollot, décédé le 14 janvier 1641, en la même qualité.

4" Nomination du capitaine Alfonso Polotti, pour les Etats généraux et pour le Prince d'Orange, au commandement du Fort Sainte-Anne dans le Polder de Namen. Signé : Frédéric-Henri, à La Haye, i5 mai 1645. Brasset parle de cette nomination dans sa correspondance, lettre datée de Munster, 28 mai 1645 : « L'on m'a » mandé que M. Palloti eftoit fait commandeur du Polder de » Namen. « (Paris, Bibl. Nat., MS. fr. 17897, f" Sog.) Et il lui écrit, le II oct. 1646 : « A M. Alphonfe Palloti, Gouuerneur du » Poldre de Namen. » [Ibid., f° 532. Voir encore le même nom Palloti, i"^ 265 et 266.)

5° 'HoTmnSiûon dt Jonckheer Alphonse de Pollotti comme. « Hoff- » meester van Onsen Huyse », signée : « Amalie, Princesse Doua- » riere d'Orange », à La Haye, i" avril 1648. Veuve de Frédéric- Henri depuis le 14 mars 1647, ^^ princesse rappelle que Pollot a bien et fidèlement servi le Prince d'Orange son époux, d'abord comme Gentilhomme ordinaire, « eerst als Ordinaris Edelman », puis comme Gentilhomme de sa Chambre, « ende.daer naer als » Edelman van sijne Camer ». Elle mentionne aussi ses titres actuels : « Cappitain ende Commandeur van het Fort ende Polder » van S' Annen. » Quant au nouveau titre qu'elle lui donne, aux gages de huit cents gulden (« op de gagie van acht hondert Carolus » guldens », il sera traduit pompeusement plus tard, à la mort de Pollot : « Maréchal de la Cour de la Princesse douairière ». Notre Brasset en parlait plus simplement : « Madame la Dou"' d'Orange » a defpefché fon M' d'Hoftel, le S Alphonfe Palotti », dit-il dans une lettre du i5 juin 1648. {Loc. cit., MS. fr. 17900, f° 243.)

En 1643, l'aîné Vincent fit un voyage en Hollande. Les deux frères, profitant de cette réunion, firent leur testament, par devant notaire, à La Haye, le 10 oct. 1643. Le texte en a été conservé. Il y est fait mention de leur père « le feu Sieur Marc-Antoine Pollodt » [sic] de Dronier, Marquisat de Saluces en Piedmont », et de leur frère décédé, Jean-Baptiste. Le domicile des deux comparants est indiqué:» ...eftant logezà la Grande Place visa vis le Palais & la dite » Cour d'Hollande. » On a le nom du notaire : » Willem Roomers » ; et des deux témoins : « Maiftre Willem van Velde, aduocat à la » Court d'Hollande, et Daniel Bouthellier Chirurgien, ilTeu de la » ville de Cognac en Engomois en France. » Les deux frères « déclarent que ne lailTans hoirs ny defcendents légitimes, auoir

�� �