Page:Desrosiers - Les Engagés du Grand Portage, 1946.djvu/48

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

XY, la Compagnie de la baie d’Hudson, d’autre part, atteindra son point culminant. L’importance des préparatifs, l’abondance des boissons, la hausse des salaires, les tentatives d’accaparer les meilleurs voyageurs, la brigade spéciale, tout annonce une impitoyable lutte. On n’entend parler que de nouvelles factoreries, que d’offensives qui embrasseront le nord du Bas-Canada, la baie d’Hudson, tous les pays d’En-Haut. On mentionne aussi l’ouverture d’une province lointaine, à peine explorée : la Nouvelle-Calédonie, sur les côtes du Pacifique, dont personne ne connaît encore bien les ressources.

Et la Compagnie du Nord-Ouest veut protéger à tout prix Rabaska, le pays du castor et de la loutre, la prunelle de ses yeux. Annihiler tout rival qui tente d’y entrer : voilà sa politique, jamais énoncée, toujours mise en œuvre.

Simon McTavish excelle à stimuler jusqu’au paroxysme les ambitions des voyageurs. Entre eux, les commis chuchotent qu’il offrira bientôt de grasses proies aux meilleurs serviteurs de la Compagnie : seize parts non attribuées. Et une part, c’est la fortune. Plus de séniorité, plus de népotisme ; chacun sera jugé sur la quantité de fourrures qu’il aura rapportée, sur les retours, comme on dit.

La tactique générale établie, les affaires de routine occupent ensuite les Bourgeoys. Redistribution du personnel, signature des engagements, supputation des profits et des pertes, apurement des comptes, prix des marchandises de traite et des pelleteries, bilan général, tous les détails enfin de cette organisation qui couvre tout un continent, viennent à tour de rôle devant le Conseil.

Comme un lévrier affamé, Montour erre autour du fort en quête de nouvelles. Très vite, il s’est mis au courant des habitudes de Cournoyer, de Bombardier, des autres chefs qu’il connaît : il les attend au bon endroit, au bon moment. Et là, il les interroge et recueille leurs confidences pendant que ses compagnons vivent dans l’ignorance entière des événements qui se produisent à l’intérieur des palissades, assistent aux combats de boxe encouragés par les Bourgeoys, s’enivrent,

[ 44 ]