Page:Dessaulles - Papineau et Nelson, blanc et noir... et la lumière fut faite, 1848.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 23 —

Province du Canada,

District de Montréal.

Louis Dragon, cultivaleur, demeurant

en la paroisse St.-Denis, après avoir prêté serment sur les saints-Évangiles dépose et dit ;

Qu’en mil-huit cent trente-sept il demeurait dans la paroisse de St.-Denis : que le vingt-trois novembre de la même année il était occupé avec quelques autres personnes, entre neuf et dix heures du matin, à transporter de la pierre dans la maison de Mdm. St.-Germain qu’on fortifiait à cause de l’approche des troupes : que pendant qu’ils se livraient à cette occupation, l’un d’eux demanda au Dr. Wolfred Nelson où était M. Papineau, que le Dr. Nelson répondit que M. Papineau n’irait pas les joindre parceque lui le Dr. Nelson avait dit à M. Papineau de s’en aller : que le Dr. dit de plus que M. Papineau ne devait pas se battre parcequ’ils en auraient besoin plus tard : qu’il n’a jamais entendu dire que M. Papineau se fut sauvé : qu’au contraire l’opinion universelle dans St.-Denis, a toujours été que M. Papineau n’était parti avant la bataille que parce que le Dr. Nelson avait insisté à ce qu’il s’éloignât.

Et le déposant a fait sa marque ordinaire après lecture faite.

Louis x Dragon.

Assermenté par devant moi à St.-Denis ce vingt sixième jour de sept : mil-huit cent quarante-huit.

Ol. Chamard J. P.