Page:Dessaulles - Papineau et Nelson, blanc et noir... et la lumière fut faite, 1848.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 26 —

j’ai entendu le Dr. Robert Nelson dire que son frère « ne valait pas mieux que Papineau ».

Je dois dire de plus que souvent, dans ses conversations avec moi, Mr. le Dr. Wolfred Nelson blâmait fortement M. le Dr. Côte d’attaquer M. Papineau comme il le faisait.

En foi de quoi j’ai signé, C. préfontaine.

Assermenté pardevant moi à St. Marc ce vingt septième jour de septembre mil huit cent quarante huit.

L. A. Dessaulles, J. P.
Témoin Étienne Norbert Paradis.


Province du Canada,

District de Montréal.

Je, Anselme Tétro, forgeron demeurant

à St.-Marc, après avoir prêté serment sur les saints-Évangiles, affirme, qu’après avoir pris communication de la déclaration faite aujourd’hui par Christophe Préfontaine établissant que le Dr. W. Nelson a déclaré publiquement qu’il était faux que M. Papineau se fût sauvé avant la bataille de St.-Denis, et contenant certains détails sur l’assemblée des réfugiés canadiens faite à Corbeau, la dite déclaration est strictement conforme à la vérité : J’étais présent moi-même et je me rappelle parfaitement que tout ce que C. Préfontaine a déclaré avoir entendu est exact.

En foi de quoi j’ai signé, Anselme Tétro.

Assermenté par devant moi à St.-Marc ce 27 sept. 1848.

L. A. Dessaulles, J. P.
Témoin Chs. Brin N. P. J. P.