Page:Dessaulles - Papineau et Nelson, blanc et noir... et la lumière fut faite, 1848.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 74 —

St. Hyacinthe, 17 octobre, 1848.
Monsieur,

Je me rappelle parfaitement que vers huit heures du matin, le vingt-trois novembre mil huit cent trente-sept, je fus informé que vous étiez attendu de St. Denis dans la matinée. J’ai entendu dire à plusieurs personnes que vous y étiez allé afin de rapporter des nouvelles certaines de ce qui s’y passait. Tout le monde avait hâte de vous voir arriver, parce qu’on savait que vous étiez chargé de voir le docteur Nelson, et que vous ne reviendriez pas sans l’avoir vu. C’est par vous que nous espérions savoir si nous marcherions sur St. Denis ou sur St. Charles. Je vous ai vu arriver de St. Denis, entre midi et une heure. Tout le monde avait la conviction formelle que vous arriviez vraiment de St. Denis, et il n’y a pas un homme dans St. Hyacinthe qui ne soit moralement certain que puisque vous avez dit avoir vu le Dr. Nelson, et lui avoir parlé, c’est que la chose était strictement vraie.

J’ai l’honneur d’être, etc., etc.
H. Robitaille.

L. A. Dessaulles, Écr.


Le nommé Hyacinthe Robitaille, ayant été dûment assermenté par moi, a déclaré que le contenu de sa lettre à L. A. Dessaulles, écuyer, en date du 17 courant, est en tout conforme à la vérité.

À St. Hyacinthe, ce vingtième jour d’octobre, mil huit cent quarante-huit.

Ovide LeBlanc. J. P.


St. Hyacinthe, 18 octobre, 1848.
Monsieur,

Il est à ma connaissance personnelle que le vingt-trois novembre mil huit cent trente-sept, un grand nombre de personnes de St. Hyacinthe retardèrent leur départ pour St. Charles, parce qu’on vous atten-