Page:Deux journalistes - Biographie des 750 représentants à l’Assemblée législative, élus le 13 mai 1849.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


blique pour son département. À la Constituante, il a toujours voté avec les représentants de la Montagne. C’est un républicain démocrate-socialiste.

RANTIAN, élu le septième par 39,076 voix. Républicain démocrate-socialiste. Fils d’un ouvrier de Gannat (Allier), il est maire de cette ville.

SARTIN, élu le sixième par 40,233 voix. Avocat à Montluçon (Allier) ; nommé sous-commissaire du gouvernement provisoire dans cette ville, puis sous-préfet, il fut destitué par M. Sénard, ministre de l’intérieur du général Cavaignac. C’est un républicain démocrate-socialiste.

TERRIER (Barthélemy), élu à la Constituante par 52,939 voix, réélu le quatrième par 40,424 voix. Né à Montaigu en 1805. Il a depuis longtemps, et bien jeune, payé sa dette aux opinions républicaines. Il a subi en 1831 et en 1834, deux condamnations politiques qui, loin d’affaiblir son zèle pour le triomphe des principes démocratiques, n’ont fait que l’affermir. Ayant reçu le titre de docteur à la Faculté de médecine de Paris, il alla en 1838 se fixer au Donjon, où il exerça sa profession jusqu’à la révolution de février. À l’Assemblée, il a fait partie du comité de l’instruction publique et a toujours voté avec les représentants de la Montagne. Il a demandé la suppression de l’article 93 de la loi électorale relatif a la saisie de l’indemnité.




ALPES (BASSES-). — 3 REPRÉSENTANTS.


Ce département avait nommé 4 représentants à la Constituante, 2 ont été réélus. — 1 nouveau. — Non réélus, MM. Duchaffault et Chais. — Électeurs inscrits, 48,379 ; — votants, 26,462.


FORTOUL (Hippolyte), élu vers la fin de 1848 à