Page:Deux journalistes - Biographie des 750 représentants à l’Assemblée législative, élus le 13 mai 1849.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
66

ce département le firent révoquer définitivement. Il était porté sur la liste des démocrates-socialistes.




DOUBS. – 6 REPRÉSENTANTS.


Ce département avait envoyé à la Constituante 7 représentants, 4 ont été réélus. 2 nouveaux. Non réélus, MM. Convers, Mauvais et Tranchard. — Électeurs inscrits, 81,975.


BARAGUEY-D’HILLIERS, général de division, élu à la Constituante par 31,933 suffrages, réélu le deuxième par 34,913. Né à Paris le 6 septembre 1795. Nommé gouverneur de l’École de Saint-Cyr en 1832 il réprima un complot républicain qui avait pris naissance dans l’École. Plus tard, il fut envoyé en Afrique, où, dans plusieurs combats, il déploya une grande bravoure personnelle. À la révolution de février, il commandait la ville de Besançon, et en cette qualité, il s’opposa énergiquement aux commissaires du gouvernement provisoire. Il a fort peu de sympathie pour la révolution. Président de la réunion de la rue de Poitiers, il ne cache pas ses tendances réactionnaires. Ses votes dans l’Assemblée constituante ont été constamment hostiles au mouvement républicain.

BIXIO, élu à la Constituante par 35,865 suffrages, réélu le quatrième par 51,637. Né à Chiavari (Italie), le 20 novembre 1808. Il vint en France très jeune, étudia la médecine et les sciences naturelles. En 1830, il se battit pour la liberté et fut décoré de juillet. Il publia, avec le concours de plusieurs savants agriculteurs, un livre très important ayant pour titre : La Maison rustique au XIXe siècle. En février, il fut nommé, par M. Pagnerre, chef du secrétariat du gouvernement provisoire. Puis, il fut