Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/1009

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

pour dire, prendre un morceau de pain après avoir bu, de peur de sentir le vin.

On dit en termes de dorure, boucher d’or moulu, pour dire, réparer avec de l’or moulu les petits défauts que l’on trouve encore à l’or après qu’on l’a bruni. Cet or moulu se met dans une petite coquille avec un peu de gomme arabique, & il n’y a point de meilleur moyen pour faire un ouvrage propre, pourvu que l’endroit gâté ne soit pas grand.

BOUCHE, ÉE. part. & adj. Clausus, obstructus, obturatus. On ordonne des lavemens à ceux qui ont le ventre bouché. Alvus coacia, contracta, dura, astricta, suppressa.

On dit figurément qu’un homme a l’esprit bouché, quand il a l’intelligence dure. Tardus ad intelligendum, pingue ingenium abderitica mens.

☞ BOUCHERE. s. f. C’est la femme d’un Boucher, ou celle qui en fait profession, qui vend de la viande de boucherie.

BOUCHERIE. s. f. Lieu où il y a plusieurs étaux de bouchers, où l’on vend de la grosse viande en détail. Carnarium, macellum carnarium, taberna carnaria. Les quatre anciennes boucheries de Paris sont fondées sur un ancien privilège. Néron bâtit une belle boucherie à Rome. La médaille qu’on lui frappa à ce sujet, représente d’un côté la tête de l’Empereur, Nero Claudi. Aug. Germ. p. m. tr. Imp, p. p. & de l’autre un bâtiment soutenu de colonnes, & dans lequel on entre par un perron de quatre degrés avec ces mots, Mac. Aug. S. C. C’est-à-dire, Macellum Augusti Senatûs Consulto.

Boucherie, se dit aussi du lieu où l’on tue les bêtes. Laniena. On appelle viande de boucherie, la grosse viande bœuf, veau & mouton.

Boucherie, se dit figurément d’un grand massacre d’hommes, d’un grand carnage. Cædes, strages. Charles Martel fit une sanglante boucherie de ses ennemis. Les Turcs en prenant Rhodes passerent tout au fil de l’épée, & firent une cruelle boucherie. Ils enfoncent l’escadron, & en font une étrange boucherie. Vaug. Il y eut une grande boucherie, & le sang ruisseloit de tous côtés. Ablanc. Exposer une armée à la boucherie ; la mener à la boucherie.

On dit aussi quand on mène quelqu’un à la guerre en une occasion où il court un péril évident, que c’est le mener à la boucherie.

On dit proverbialement d’un homme qui ne peut rien dans quelque affaire, ou assemblée, qu’il y a du crédit comme un chien à la boucherie.

On a dit dans la basse latinité beccaria pour signifier boucherie ; & du mot latin on a fait le mot françois. De La Mare traite au long de tout ce qui regarde les Bouchers & les boucheries dans son Traité de Police, Livre V, Titre XX.

BOUCHET. s. m. Nom que les Médecins donnent à l’hippocras d’eau, qui est un breuvage fait d’eau aromatisée, avec sucre & cannelle. Hydrosaccarum. On fait bouillir l’eau quelque temps avant que d’y mettre le sucre, dont on ne doit mettre que la huitième ou dixième partie ; après quoi on fait cuire le tout ensemble, en l’aromatisant d’un peu de cannelle. Ensuite on l’ôte de dessus le feu, & on le passe par la manche. Il est fort salutaire, & on en peut user même dans la fièvre. Il est bon pour l’estomac, car il ne refroidit pas comme l’eau crue, & n’échauffe pas comme l’hippocras de vin.

Bouchet. Poire de bouchet. Sorte de poire qui est grosse, ronde & blanche, & à-peu-près comme le Besidéry : quelques-unes du même arbre ressemblent à de médiocres bergamottes, & d’autres à de grosses cassolettes : la chair en est belle & tendre, & l’eau sucrée ; le bois semblable à celui de la poire appelée mon-dieu. Elle mûrit à la mi-Août. La Quint.

☞ BOUCHETTE. s. f. Vieux mot, diminutif de bouche. Petite bouche. Buccella. buccula. Char. Est. Dict.

BOUCHETURE. s. f. En termes de coutume, se dit de tout ce qui sert à fermer & à boucher un pré, une terre labourable, & autres héritages, pour les conserver & empêcher que les bêtes n’y entrent, comme sont les haies vives & fagots, palis & échaliers, &c. Objectaculum. En pays de pâturages il est défendu d’ôter les bouchetures d’un héritage.

BOUCHIN. s. m. Terme de Marine. C’est l’endroit où se mettent les principales côtes d’un navire, & qui fait la plus grande ouverture eu largeur, à prendre cette largeur de dehors en dehors. On la mesure vis-à-vis du grand mât de toute la longueur du maître bau vers la maîtresse côte. On dit qu’un bâtiment est plus court de varangue, & plus petit de bouchin qu’un autre ; pour dire, qu’il est plus rond par la quille, & plus étroit de bordage.

BOUCHOIR. s. m. Terme de Boulanger & de Pâtissier. Operculum. C’est une grande plaque de fer, au milieu de laquelle il y a une poignée, & qui sert à boucher le four. Mettre le bouchoir, ôter, tirer le bouchoir.

BOUCHON. s. m. Ce qui sert à boucher quelque chose. Obturamentum. Les bouchons de liège d’Angleterre ou de verre, bouchent fort juste, & empêchent que les esprits les plus subtils ne s’exhalent.

Bouchon, se dit aussi d’une poignée de foin, ou de paille qu’on tortille, & dont on frotte un cheval, après l’avoir étrillé. Stramineus, seu fœneus peniculus.

Bouchon de Taverne, est aussi un signe qu’on met à une maison pour montrer qu’on y vend du vin à pot. Il est fait de lierre, de houx, de cyprès, & quelquefois d’un chou. Ramus viridis, Hedera pensilis vini venalis index. Les Taverniers payent un droit de bouchon.

Ce mot pris figurément signifie le cabaret même, & le lieu où le vin se vend à pot & à pinte. Taberna. Ainsi l’on dit d’un ivrogne, qu’il va de bouchon en bouchon.

Bouchon, en termes de Jardinage, se dit d’un paquet de toiles filées par les chenilles, & dans lesquelles ces insectes se conservent pendant l’hiver. Erucarum receptaculum, involucrum.

Bouchon, se dit aussi de ce qui est ramassé, frippé. Fasciculus incompositus. Il a mis tout son linge, ses habits en un bouchon.

Bouchon, est aussi un terme dont on se sert en caressant les petits enfans de basse condition. Mon petit cœur, mon petit bouchon. Corculum, animula. Il est populaire.

Bouchon. Sorte de laine d’Angleterre, ainsi nommée parce qu’elle est tournée & pliée en des espèces de paquets ou bouchons assez semblables à ceux qui servent à bouchonner les chevaux.

On dit proverbialement qu’à bon vin il ne faut point de bouchon, pour dire, qu’une maison où il y a de bonne marchandise est bien-tôt achalandée.

BOUCHONNE, s. f. Terme de caresse, comme qui diroit, ma chère enfant, mon petit cœur. Ne craignez rien, ma bouchonne, vous m’aviez enlevé mon amant ; mais je suis déjà vengée, puisqu’il vous a sacrifié à moi. Regnard.

BOUCHONNER, v. a. Frotter un cheval avec un bouchon. Defricare equum.

Bouchonner, signifie aussi, mettre du linge, des habits en un bouchon, les chiffonner. Multa incomposita congerere.

Bouchonner, se dit aussi dans le style bas & comique, pour cageoler, faire des caresses. Blandiri, procari.

 
Sans cesse Jour & nuit je te caresserai,
Je te bouchonnerai, baiserai, mangerai. Mol.

BOUCHONNÉ, ÉE. part.

☞ BOUCHOT. Terme de pêche. Espèce de parc que l’on fait avec des claies sur le bord de la mer, pour y prendre le poisson. Au sujet de ces bouchots, il y a des règlemens dans le Titre III du Livre V de l’Ordonnance de la Marine. Septum.

BOUCIQUANT. Vieux mot qui signifie, mercenaire, qui fait tout pour de l’argent. Mercenarius.

BOUCLE. s. m. Espèce d’anneau de métal servant à divers usages. Orbiculus fibulâ instructus, fibula. On le dit particulièrement des ornemens que les femmes portent à leurs oreilles. Des boucles d’oreille sont de