Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/290

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

ques, & dans la pleurésie. Extérieurement on s’en sert pour les maux d’oreilles. Amygdalus vient du mot grec ἀμύϰα qui signifie une gersure, à cause que la première écorce, ou le bon fruit de l’amandier, se gerse & se fend.

Amande. s. f. Les Lapidaires & Miroitiers appellent aussi Amandes, les morceaux de cristal de roche, ou de cristal fondu, qu’ils ont taillés au rouet, d’une figure approchante de ce fruit. On s’en sert dans la monture des lustres de cristal à en faire des pendans qu’on mêle avec les boules.

Amande, en terme de Fourbisseur, est cette partie de la branche d’une garde d’épée qui en occupe le milieu, de figure un peu ovale, comme la poignée & enrichie de divers ornemens.

Amandes. C’est aussi un fruit qui sert de basse monnoie dans plusieurs endroits des Indes orientales, particulièrement où les Cauris, ces petites coquilles qui viennent des maldives, n’ont point de cours. Ces amandes croissent dans les déserts du royaume de Lar, autrement dans la Caramanie déserte ; d’où elles sont transportées à Ormus, île du golfe Persique : & de-là elles se répandent dans une grande partie des Indes.

Amande. Sorte de peine pécuniaire. Voyez Amende.

AMANDEMENT. Voyez Amendement.

AMANDER. Voyez Amender.

AMANDÉ. s. m. Terme de Médecine. ☞ Boisson fort agréable au goût, propre à adoucir les âcretés du sang, à humecter la poitrine, à procurer le sommeil. Elle est composée de deux onces d’amandes dépouillées de leur écorce, qu’on pile & qu’on dissout dans huit ou dix onces de décoction d’orge mondé, ou dans de l’eau de veau ou de poulet, qu’on passe dans un linge, & où on mêle un peu de sucre & d’eau-rose. Potio Amygdalina. Les Dames s’en servent pour conserver leur santé & leur embonpoint.

AMANDELIER. s. m. Autrefois on appeloit ainsi l’arbre que nous nommons maintenant amandier. Borel.

AMANDIER. s. m. Amygdalus. Arbre qui s’élève assez haut & qui devient gros à proportion : il est branchu : son tronc est assez droit, & revêtu d’une écorce un peu raboteuse, sur-tout dans les vieux pieds. Ses feuilles sont alternes, longues comme le doigt, étroites, terminées en pointe, dentelées légérement sur les bords, d’un vert un peu brun & luisant par-dessus, plus pâles par-dessous, & d’un goût amer. Ses fleurs sont à cinq pétales, disposées en rose dans les échancrures du calice, qui est un godet découpé en cinq pointes. Le pistil devient un fruit charnu, renfermant un noyau dans lequel se trouve l’amande qui est la semence. La partie charnue & extérieure, est celle où le brou de ce fruit s’entrouvre dans sa maturité selon sa longueur. Alors le noyau paroît & s’en échappe. Entre les Amandiers, les uns sont à semences douces, les autres à semences amères : on en remarque encore certaines espèces, dont les semences sont plus grosses ou plus menues, ou dont les noyaux sont plus ou moins durs. Les amandes douces sont incrassantes & adoucissantes : on les met dans les émulsions. Leur huile nouvellement tirée sans feu est employée pour purger les enfans, pour appaiser les coliques, les vomissemens, & pour arrêter les mauvais effets des poisons corrosifs. Extérieurement on en frotte les parties où l’on sent de la douleur. ☞ L’amandier sert à recevoir les greffes du pêcher & de l’abricotier.

☞ AMANDOURI. Sorte de coton venant d’Alexandrie par la voie de Marseille.

AMANG-BASSI. s. m. Terme de Relation. C’est un Officier du Grand-Seigneur. Lavator & Extersor. C’est un des Agalaris du Grand-Seigneur, qui se tiennent dans la quatrième chambre du sérail, & qui sont immédiatement destinés pour le service de sa personne. Son office est de le laver & de le frotter fort proprement lorsqu’il sort du bain. A. D. S. M.

AMANGUCHI. Ville du Japon. Amangucium. Elle est dans l’île de Niphon, & elle a un bon port sur la côte orientale d’une contrée appelée Jamaysoit. Amanguchi est la capitale du royaume de Naugato, & une des plus riches villes du Japon, non-seulement par le trafic des étrangers, qui y abordent de tous les côtés ; mais aussi par les mines d’argent qui y sont en abondance, & par la fertilité du terroir. Bouhours, Xav. L. V. Amanguchi est à cent lieues de Firando. Id.

AMANSE. C’est un terme barbare, inventé par quelques Chimistes, pour signifier des pierres précieuses contrefaites. Harr. Le même Auteur dit aussi Amonse.

☞ AMANT, ANTE. s. Celui ou celle qui témoigne de l’amour. Amator, Amatrix. Tous les pas d’un Amant content sont des démarches languissantes. S. Evr. Dans les premières passions les femmes aiment l’Amant, & dans les autres elles aiment l’amour. Ne désespérez point une Amante en furie. Rac. Entre Amans tout plaît, tout est parfait. La Font. Est-il rien de plus divertissant que toutes les grimaces & les diverses postures d’un Amant qui cherche à plaire.

☞ AMANT, Amoureux, synonymes. Il suffit d’aimer, dit M. l’Abbé Girard, pour être Amoureux. Il faut témoigner qu’on aime pour être Amant. On devient amoureux d’une femme dont la beauté touche le cœur. On se fait Amant d’une femme dont on veut se faire aimer. On est souvent très-Amoureux sans oser paroître Amant. Quelquefois on se déclare Amant sans être Amoureux. Il est difficile d’être Amoureux de deux personnes en même temps ; il n’y a que la Philis de Siro qui se soit trouvée dans le cas d’être Amoureuse de deux hommes, jusqu’à ne pouvoir donner ni de préférence, ni de compagnon à l’un des deux. Mais il n’est pas rare de voir un Amant servir tout à la fois plusieurs maîtresses ; on en a vu qui ont poussé le goût de la pluralité jusque dans le mariage. On peut encore être Amoureux d’une personne & Amant de l’autre. On parle à celle que l’intérêt engage à rechercher, tandis qu’on soupire pour celle qu’on ne peut, ou qu’il ne convient pas d’épouser.

☞ Ajoutez à ces différences que le mot d’Amant est substantif, au lieu que celui d’Amoureux est adjectif. Ce n’est que parmi le peuple qu’on dit mon Amoureux, pour dire, mon Amant.

Amant & Galant, synonymes, Voyez au mot Galant les idées accessoires qui caractérisent ces deux synonymes.

On appelle un Amant transi, un Amant langoureux, qui porte sur le visage toutes les marques d’une violente passion, & que les rigueurs d’une maîtresse font languir.

On le dit aussi dans la spiritualité, de l’amour de Dieu. On appelle les âmes saintes, les chastes amantes de Jesus-Christ. Magdeleine, l’une des plus illustres pénitentes de l’Eglise de Dieu, & si j’ose user de cette expression, l’une des plus saintes amantes de Jesus-Christ. Bourdal. Exhort. I, p. 138.

O toi, céleste Amant, objet de leur ferveur,
Dieu devenu mortel, adorable Sauveur ! Anonyme.

L’esprit prend sur la chair un souverain empire.
Et va légérement, déchargé de son poids,
Par les âpres chemins des amans de la Croix. Id.

Amans, se dit au pluriel, de deux personnes de différent sexe, qui s’aiment. Le mariage entre ces deux amans est résolu.

Où sont ces deux amans, pour couronner ma joie,
Dans leur sang, dans le mien, il faut que je me noie. Rac.

AMANTÉA, Amanthéa. Petite ville du royaume de Naples. Amantea, Amantia, Adamantia. Elle est sur la côte de la Calibre citérieure, à l’embouchure de la petite rivière d’Oliva, vers les confins de la Calabre ultérieure. Il croît quantité de cannes à sucre dans le territoire d’Amantéa.

AMANTER & AMANTEVOIR. v. a. Vieux mot, qui veut dire raconter. Narrare, referre.

☞ AMANUENSIS, ou Servus à manu, chez les Romains, Secrétaire. Et ad manum servus, esclave qui étoit propre à tout, & employé à toutes sortes d’usages.