Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, II.djvu/151

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Cadore. Plebs, ou Castrum plebis. Cadore a été la patrie du célèbre Titien. Corn.

CADORIN, s. m., ou CADORINE, s. f. Maty dit le premier, & M. Corneille le second. Cadorinus ager, Cadubrium. Petite Province de l’Etat de Venise en Italie, qui prend son nom de Cadore qui en est la capitale. Le Cadorin est borné au Levant par le Frioul propre, au Midi & au Couchant par le Bellunois, & au Nord par l’Evêché de Brixen. Ce pays est fort montagneux.

CADOUIN. La Congrégation de Cadouin est une Congrégation de Religieux, qui eut pour fondateur le P. Giraud de Sales, vers l’an 1115. Il lui donna les Coutumes de Cîteaux.

CADRAN, s. m. Terme de Joaillier. Espèce d’étau, ou de main de fer qui sert à tenir les diamans, quand on les taille, pour changer leur situation suivant les diverses faces qu’on leur veut donner. Pour les autres pierreries les cadrans sont de bois. Quadrans vel scalper, scalptoris gemmarum. Cet Instrument porte la pierre horizontalement & verticalement sur la roue, on la tourne suivant le sens de sa facette. Les pierreries taillées au cadran sont plus estimées que les autres. La couleur des pierres taillées au cadran est satinée : celle des pierres qui sont en table ronde, ou en cabochon, est veloutée.

Cadran. Instrument de Mathématique, qui est un quart de cercle divisé en 90°, qui a un plomb au centre, une alhidade & des pinnules, qui sert à observer les hauteurs tant sur mer que sur terre. Quadrans circuli Mathematicus. On l’appelle ordinairement quart de cercle, ou quart de nonante. L’étymologie demanderoit qu’on écrivît QUADRANT. Cependant communément on écrit Cadran.

Cadran solaire, ou au soleil, est une délinéation sur un plan ou une muraille de certaines lignes qui marquent l’heure par le moyen de l’ombre d’un style qui est élevé au milieu. ☞ Surface sur laquelle on trace certaines lignes qui servent à mesurer le temps par le moyen de l’ombre de l’aiguille ou style sur ces lignes.

☞ On définit plus exactement le Cadran, disent les Encyclopédistes, la description de certaines lignes sur un plan, ou sur la surface d’un corps donné, faite de telle manière que l’ombre d’un style, où les rayons du Soleil passant à travers un trou pratiqué au style, tombent sur de certains points à certaines heures. Solarium horologium, vel sciathericon. Le cadran horisontal, est celui qui est sur un plan parallèle à l’horison ; l’équinoctial, celui qui regarde l’équateur, & qui est élevé selon le pôle du lieu vertical ; Méridional, Septentrional, Oriental & Occidental, sont ceux qui regardent directement les quatre points cardinaux. Le Cadran polaire, est celui qui se fait sur un plan parallèle à l’axe du monde, ou, ce qui est la même chose, à quelque horison de la sphère droite. Le Cadran vertical, est celui qui se fait sur un plan vertical. Le Cadran régulier, est celui qui se fait sur la surface d’un plan qui regarde droit l’une des quatre parties du monde. Cadran vertical déclinant & réclinant, celui qui n’est pas tout-à-fait à plomb, ou qui ne regarde point précisément l’un des quatre points de l’horison. On appelle Cadran Astronomique, celui qui montre les heures Astronomiques, c’est-à-dire, depuis minuit, ou midi. Cadran Babylonique, celui qui montre les heures Babyloniques, ou depuis le lever du Soleil. Cadran Italique, celui qui montre les heures Italiques, ou depuis le coucher du Soleil. Cadran Antique, ou Judaïque, celui qui montre les heures Judaïques. Cadran sidéréal ou aux Étoiles, celui qui montre de nuit les heures par le moyen des Etoiles qui ne se couchent point. On se sert ordinairement des Etoiles de la grande Ourse. Cadran lunaire, ou à la lune, celui qui indique l’heure de la nuit par le moyen de la lumière de la lune. Cadran portatif, celui que l’on porte avec soi pour voir les heures aux rayons du Soleil quand on veut. Cadran particulier, celui qui est fait pour une latitude particulière. Cadran universel, celui par le moyen duquel on peut connoître les heures par toute la terre. Le plus commode est celui qu’on appelle l’anneau universel. Voyez Anneau. On appelle aussi tous ces Cadrans, sciatériques, parce que l’ombre sert à marquer les heures : du mot Grec σκία, qui signifie ombre. M. De la Hire a donné une manière universelle pour faire des Cadrans solaires.

Anaximène, Milésien, disciple de Thalès, fut, au rapport de Pline, le premier qui fit un Cadran solaire à Lacédémone, qu’il appela sciatéricon. L’Ecriture fait mention de l’horloge solaire du Roi Achaz, dans le temps que Romulus jetoit les fondemens de la ville de Rome. Vitruve est le premier qui en a laissé par écrit la construction ; Hérodote assure que les Grecs ont reçu des Babyloniens les Cadrans solaires & l’aiguille : c’est Anaximandre, mort vers la fin de la captivité de Babylone, qui leur en enseigna l’usage, qu’il avoit appris des Chaldéens. Pline dit que ce fut Anaximène disciple d’Anaximandre, mort le jour que Cyrus prit Sardes. Les Hébreux, plus voisins de Babylone, ont connu plutôt une invention si utile, comme il paroît par l’horloge d’Achaz.

Cadran, dans un Horloge, une Montre, est une plaque sur laquelle sont peintes ou gravées les heures, les minutes, les secondes, & tout ce que la disposition du mouvement lui permet d’indiquer. Le Cadran des Montres est fait d’une plaque de cuivre recouverte d’une couche d’émail. Ces Cadrans doivent être bien divisés, & toutes les patries bien distinguées.

Cadran anémonique, instrument qui indique la direction du vent, comme une girouette.

Cadran. Terme de Conchyliologie. Nom d’une espèce de coquillage de mer, qu’on appelle autrement Escalier. Scala concha.

CADRATURE. s. f. En termes d’horlogerie, on donne ce nom en général à l’ouvrage qui est entre le Cadran & la platine d’une Montre, c’est-à-dire, entre les deux plaques qui sont sous le Cadran. Le mouvement de la Cadrature est conduit par un pignon de rapport qui est sur l’axe de la roue qui fait sa révolution en une heure. Dom Jacques Alexandre dans son Traité des horloges, au paragr. 4, du ch. 7, pag. 247, explique la Cadrature des Montres simples ; & au ch. 8e paragr. 3, page 263, il explique la Cadrature des pendules à répétition.

CADRATURIER. s. m. Nom que les Horlogers donnent à celui qui fait des Cadratures des Montres à répétition. Pour les Cadratures des Pendules, il n’y a point d’Ouvrier particulier, c’est-à-dire, qui ne fasse que cela. Encyc.

CADRE. s. m. Bordure, chassis d’un tableau. Quadratus margo. Un Cadre de cheminée. On le dit du rond, aussi-bien que du carré. On le dit aussi des bordures de menuiserie, qui sont sur les panneaux des cabinets, & qui renferment les panneaux des portes. Un Cadre est toute bordure carrée, qui renferme un bas relief, un panneau, un tableau, &c. Daviler.

Cadre se dit aussi d’un assemblage en carré, fait de quatre grosses pièces de bois au milieu d’un plancher, d’un dôme, ou au haut d’un escalier, pour y faire des plafonds, ou y mettre d’autres ornemens. Quadrata figura, vel res figuræ quadratæ.

On le dit aussi d’un morceau de cuir ou de carton enjolivé & doré, au milieu duquel il y a une ouverture ronde ou carrée, où l’on enchâsse une image en vélin, un reliquaire, &c. Quadrum tabellæ.

Cadre se dit en architecture d’une bordure de