Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, II.djvu/629

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

fait entendre que son pere & sa mere furent conjointement fondateurs de cette Abbaye.

Il y avoit aussi près de-là une forêt, nommée la forêt des Clairets. Nemus Claretis, dit le même acte.

CLAIRETTE. (EAU) s. f. Espèce de ratafia.

CLAIRETTES. s. f. Religieuses qui mènent une vie très-austère, & qui sont sous la direction de l’Abbé de la Trappe. Voyez Clairets.

CLAIRE-VOIE, s. f. terme de jardinage. Les Jardiniers disent, il faut semer les raves à claires-voies. Les racines de jardin croissent bien mieux lorsqu’on les sèmes à Claires-voies, que lorsqu’elles sont mises en terre trop dru. Semer à claires-voies, c’est jeter la graine en terre le moins épais qu’il est possible. Liger.

Claire-voie se dit aussi des claies, manequins & semblables ouvrages d’osier, quand les morceaux qui les composent sont écartés les uns des autres, & qu’ils laissent du jour entr’eux. Laxum, lacè intertextum. Les manequins sont les uns à claire-voie, & les autres pleins. La Quint. On le dit dans le même sens de l’espacement de solives d’un plancher, des chevrons d’un comble, &c. lorsque cet espacement est plus large qu’il n’a coutume d’être dans les ouvrages de même nature. Intertignia.

Claire-voie, terme d’eaux & forêts, est synonyme à clairières, mais moins usité.

On appelle aussi claire-voie, les barreaux de fer ou de bois que l’on met aux ouvertures des murailles d’un parc ou d’un jardin, pour avoir la vue, pour jouir de la vue de la campagne. Clathri, clathra, ou .

Claire-voie, terme de manufacture de lainage, qui signifie le jour qui reste quelquefois entre les fils de la chaîne, & après que les draps ou autres étoffes de laine sont travaillés en toile. On les nomme aussi entrebats.

CLAIRIÈRE. s. f. terme de lingère. Les femmes qui travaillent en linge, donnent le nom de clairières aux endroits des toiles mal faites & inégalement frappées, qui sont plus claires que le reste, c’est-à-dire, dont la tissure est moins serrée que les autres parties. Les toiles pleines de clairières ne sauroient durer autant que celles qui sont égales, parce que le fort emporte le foible.

CLAIRIÈRES, terme des eaux & forêts. Loca silvæ raris arboribus confita. Ce sont des endroits dans les forêts qui sont dégarnis d’arbres. Les bêtes vont se ressuyer dans les clairières. On dit aussi des vagues.

CLAIRON, s. m. espèce de trompette qui a un son plus aigu que l’ordinaire. Acutioris soni lituus, tuba. Le clairon a le tuyau plus étroit que la trompette. Ils s’assemblent avec des timbales & des clairons. Ablancourt.

Ménage dérive ce mot de l’Italien claron, qui a été fait de clarus. C’est à cause qu’il rend un son clair. Dans la basse latinité on l’appelle clarasius, clario & claro.

Nicod dit que clairon, tel qu’il étoit en usage parmi les Maures & les Portugais, qui le tiennent d’eux, servoit anciennement comme de dessus à plusieurs trompettes sonnant en taille, ou basse-contre. Il dit encore que le clairon, non plus que la trompette, n’étoit que pour la cavalerie dans une armée de terre, & dans une armée de mer, pour les gens, qui étant portés sur des vaisseaux, n’étoient point regardés comme gens de pied. Il n’en reste plus que le nom parmi nous, excepté dans la poësie où l’on dit encore les clairons & les trompettes.

Clairon est aussi un jeu de l’orgue qui est long de quatre piés, accordé à l’octave de la trompette, & qui, de même qu’elle, se termine par en-haut en s’élargissant par l’endroit qu’on nomme le pavillon. Tubulorum ordo soni acutioris.

En plusieurs endroits on appelle clairon, ce qu’on appelle ordinairement clarine.

Clairon est un terme de blason. Le Comte de Bath en Angleterre, a trois clairons pour ses armes. Quelques-uns disent que ces clairons sont une espèce d’ancienne trompette. D’autres pensent qu’ils représentent plutôt le gouvernail d’un navire, & d’autres enfin l’arrêt d’une lance. Harris.

Clairon. On appelle clairon sur la mer, un endroit du ciel qui paroît clair dans une nuit obscure. Pars nebulosi cæli lucidior.

On dit proverbialement : à bête sûre, ne faut point de clairon ; pour signifier, que lorsque l’on est persuadé de la sagesse d’une fille, il n’est pas besoin de veiller sur sa conduite. On le dit aussi de gens dont on connoît la fidélité.

CLAIRON, f. s. diminutif. Petite fille nommée Claire.

CLAIR-RUISSEL, Monastère de l’ordre de Fontevrant, fondé avant le milieu du douzième siècle dans le pays de Caux, près de Gaille-Fontaine, par Hugues II, Seigneur de Gournai, & Milésende de Vermandois son épouse. Descript. géog. & hist. de la Haute-Norm. tom. i, p. 155.

CLAIR-SEMÉ, ÉE. adj. Qui n’est pas semé épais, qui n’est pas près à près. Du blé clair-semé. Clair-semé se dit aussi d’un bois qui n’est pas bien fourni d’arbres. On dit proverbialement que l’argent est clair-semé chez quelqu’un ; pour dire, qu’il n’en a guère. On dit aussi figurément d’un livre où il y a quelques beaux traits, mais de loin à loin ; que les beautés y sont clair-semées.

CLAIRVAUX, petite ville de Champagne, située dans l’Evêché de Langres, sur la rivière d’Aube. Clara vallis.

Clairvaux, Abbaye qui fut fondée en 1115, en ce lieu, par Hugues, Comte de Troyes, qui donna cette terre, & par Etienne, Abbé de Citeaux, qui y envoya de ses moines, avec S. Bernard qu’il en fit premier Abbé, quoiqu’il n’eût que 24 ans, & seulement un an de profession. Claravallense Cænobium. C’est en ce sens que l’on dit que Clairvaux est une des quatre filles de Citeaux.

L’Abbaye de Clairvaux a été chef de plus de 800 monastères qui lui étoient soumis. Elle a 81 filles de sa génération. Alfonse I, Roi de Portugal, fondateur de l’Abbaye d’Alcobazar, en 1148, en mémoire de la victoire qu’il avoit remportée sur les Maures, l’année précédente, rendit en 1143, son royaume feudataire de l’Abbaye de Clairvaux, & obligea ses successeurs à lui payer tous les ans, au jours de l’Annonciation de la Sainte Vierge, cinquante marabitains d’or. Ce fur apparamment sur cela que les religieux de Clairvaux fondèrent leurs prétentions au Royaume de Portugal, après la mot du Roi Sébastien, tué à la bataille d’Alcacer en 1578. P. Hélyot, T. V, C. 43.

Clairvaux signifie une Congrégation ou un Ordre de moines, dont l’Abbaye de Clairvaux est chef. Claravallensis Congregatio, Ordo. C’est en ce sens qu’on dit le Chapitre général de Clairvaux ; un religieux de Clairvaux ; une Abbaye, un Prieuré, un bénéfice de Clairvaux ; une Filiation de Clairvaux. L’histoire de Citeaux à l’an 1115, c. 2, n. 4, dit que Clairvaux n’eut point de fondateur, ou qu’il n’est point connu ; que Claude-Robert a dit que ce fut Thibaut, Comte de Champagne, mais qu’il se trompe, & qu’il confond la translation avec la fondation.

Quelques auteurs écrivent Clervaux, mais mal. Ce mot vient du latin Clara Vallis, qui signifie Vallée claire, l’al s’est changé en au à l’ordinaire.

Ce lieu fut ainsi appelé, à cause qu’il est difficile de trouver ailleurs une vallée mieux éclairée du soleil par sa situation. On l’appeloit autrefois vallée d’absynthe, parce que cette herbe y croissoit en abondance : aujourd’hui encore l’absynthe de ce pays a des propriétés particulières.

CLAIR-VOYANCE. s. f. Discernement par lequel on voit la fin des choses, on en prévoit les consé-