Page:Dictionnaire topographique, historique et statistique de la Sarthe, Tome I - Julien Remy Pesche.djvu/109

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
LXXXV
QUATRIÈME ÉPOQUE.

ou plutôt, il ne paraît pas certain, malgré l’assertion de quelques historiens, qu’il eût été fait prisonnier. Mais ce qu’on sait, c’est qu’ayant recommencé la guerre, il s’empara du château de Ballon, qui lui fut enlevé peu après par Herbert et ses alliés les Normands, et que cette fois il fut fait prisonnier. Deux ans après cet événement, la noblesse percheronne, et tous les vassaux de Robert, ennuies de sa captivité, prirent les armes pour sa délivrance, et formèrent une armée dont le commandement fut donné à Guillaume Giroie, l’un des plus braves chevaliers de leur comté. Cette armée battit celle du comte du Maine et fit prisonnier Gautier de Saldaigue, seigneur manceau, et deux de ses fils, qui furent pendus, malgré les représentations de Giroie. Alors, trois autres fils de Saldaigue, qui faisaient partie de la garnison du château de Ballon, pour venger leur père et leurs frères, assommèrent Robert dans sa prison. Vengeance barbare que justifierait la cruauté des Percherons, si quelque chose pouvait justifier de semblables horreurs.

Ces événemens ne firent qu’augmenter la mésintelligence qui subsistait entre l’évêque Avesgaut et le comte Herbert. Le premier se retira dans son château de la Ferté-Bernard, où Herbert, aidé des troupes qu’Alain, duc de Bretagne, lui envoya, vint l’assiéger : l’évêque fut forcé de rendre la place, sa vie sauve, et se retira à Chartres, où l’évêque Fulbert l’accueillit, et finit par ménager un accommodement entre ces deux ennemis acharnés.

1036. — Le comte Herbert laissa un fils en bas-âge, connu sous le nom de Hugues II, et deux filles, dont l’aînée, nommée Biotte, fut mariée à Gautier, comte de Meulan et du Vexin, et l’autre, appelée Paule, à Lancelin de Beaugenci. Herbert Baccho ou Baccon, frère d’Hugues I.er, et grand oncle de Hugues II, homme rusé et ambitieux, qui fut chargé ou qui s’empara de la tutelle du jeune comte, tenta de le dépouiller de son comté, que Geoffroi-Martel, comte d’An-