Page:Dictionnaire topographique, historique et statistique de la Sarthe, Tome I - Julien Remy Pesche.djvu/542

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

sieurs de ses membres, seigneurs d’Assé, ont occupé des emplois dans la magistrature et dans l’armée. M.me la princesse de Talmont, fille de M. le comte d’Argouges, dernier seigneur d’Assé, est la veuve du jeune prince de Talmont qui commandait la cavalerie de l’armée Vendéenne, et périt à Laval après la déroute qui suivit l’occupation du Mans par cette armée, en 1793.

Il y avait plusieurs fiefs dans la paroisse ; la Coursure, Cerisay, Ronce, etc.

Parmi les seigneurs manceaux qui se croisèrent avec Geoffroi IV de Mayenne, pour le voyage de la Terre-Sainte, en 1158, on trouve trois seigneurs du nom d’Assé, dont un Geoffroi ou Goffroix, « li senessai (sénéchal) d’Achi-le-Boisne, qui portait, comme les deux autres du nom d’Assé, au bâton de gueules, péri en bande, chargé de besans d’or. » Cette bande était la marque distinctive des cadets. Voyez l’art. assé-le-riboul, qui suit.

hist. civ. La fondation faite par M.me d’Argouges, en 1775, d’une école et maison de charité, dans laquelle elle avait établi trois sœurs de S. Vincent, a totalement disparu.

hydrogr. La rivière de Sarthe arrose la commune et la borne au S. et au S O. Le ruiss. de l’Etang-Neuf ou de Rance, qui sera décrit, l’arrose à l’E. ; un second prend sa source à la fontaine de Picaude, dans le bourg, coule au S. et va se jeter dans le précédent ; celui de la Fontaine-de-Brée, prend sa source à l’E., coule au S. et va tomber dans la Sarthe, au Moulin-Neuf, à Fresnay. Le cours de ces deux derniers est de 1 k. 5 h. et de 1 k. 5 h. L’Etang-Neuf, d’environ 8 hect., et celui de Clopart de près de 2 hect.

Moulins de Pré, sur la Sarthe ; de Rance, sur le ruiss. du même nom ; de la Fontaine, sur le ruiss. de la Fontaine-de-Brée ; tous trois à blé.

géolog. Une suite de coteaux élevés de 80 à 120 mètres, se dirigeant du N. à l’E., entourent la commune par le S. et l’O., et forment une gorge au N. par laquelle on pénètre dans le vallon arrondi, dans lequel se trouvent les bourgs d’Assé et de Sougé. Ces coteaux forment différens mamelons ou buttes désignés dans le pays sous les noms de la Boissière, les Plouses, Rance, Foulton, la Cohue et Grateil. Terrain tertiaire où l’on trouve du minerai de fer terreux, en roches, que l’on extrait à découvert, à 2 ou 3 mètres seulement de profondeur, dans une étendue considérable de terrain, fort anciennement en exploitation.

hist. natur. Minéral. Calcaire grossier ou pierre à chaux ; marne blanche ; mine de fer limoneuse, qu’on lave à la main