Page:Dictionnaire topographique, historique et statistique de la Sarthe, Tome I - Julien Remy Pesche.djvu/721

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

quart ; jachères, le dernier quart. Trèfle, chanvre, pommes de terre. Vigne, noyers, arbres à fruits à cidre. Elèves de chevaux, de bêtes à corne, moutons, porcs, volailles. — 8 fermes principales, le reste en petites fermes et bordages ; 44 charrues.

comm. agric. Peu d’exportations réelles de grains, la commune consommant à-peu-près ses récoltes. Graine de trèfle, fil et chanvre. Vin, cidre, qui se vendent au Mans ; noix ; poulains, jeunes bestiaux, porcs gras, volailles, laine, menues denrées.

comm. industr. Quelques métiers à toiles, dites communes, de commande seulement, pour les habitans. Une tuilerie et un four à chaux. Extraction du calcaire, pour bâtir, pour encaisser les routes et pour convertir en chaux.

march. fréq. Loué, Vallon.

rout. et chem. Route de Loué à Conlie, en bon état.

habit. et lieux remarq. Les Touches, ancien fief, belle maison à la moderne, dans une situation charmante, appartenant à M, de la Boussinière, ainsi que la Livaudière, qui était à des moines autrefois ; la Pélerinière, ferme, était sans doute un lieu d’asile pour les pèlerins ; la Maladerie, dont on sait l’ancienne destination, est une ferme ou métairie également.

établ. publ. Mairie, succursale, bureau de déclaration des boissons, débit de tabac, débit de poudre de chasse. Bureau de poste aux lettres au Mans.

établ. partic. Une institutrice primaire. Un messager pour le Mans, à jours fixes.

BRAULT, nom donné par Lepaige à un ruisseau qui arrose les communes de Lavernat et de Vaas, où il est nommé généralement ponceau. Voyez ce mot.

BRAYE, BRAIE, Brigia ; rivière dont le nom signifie un pays de cidre, suivant les uns ; une terre grasse, bourbeuse, marécageuse, selon les autres : ce qui paraît plus exact. Cette rivière prend sa source dans plusieurs fontaines de la commune de S.-Bomer (Eure-et-Loir), qu’on appelle les sources de Braye ; coule du N. E. au S. O., puis à l’E. S, E., ensuite au S. et au S. S. O ; arrose Théligny, S.-Ulphace, Gréez, Courgenard, S.-Jean-des-Echelles, Lamnai, Montmirail, Champrond, Vibraye, plusieurs communes du département de Loir-et-Cher, en même temps que les suivantes : Valenne, Rahai, Marolles, Bessé, où elle reçoit l’Anille ; et Lavenai, où elle se réunit au Loir, au S. du hameau de Pont-de-Braye, après un cours de 72 kilom.,