Page:Diderot - Œuvres complètes, éd. Assézat, X.djvu/527

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
517
ESSAI SUR LA PEINTURE.

votre génie fécond et chaud vous en fournira, j’y consens. Mais si c’est le portrait de la lingère du coin que vous ayez fait ; un comptoir, des pièces de toile dépliées, une aune, à ses cotés quelques jeunes apprenties, un serin avec sa cage ; voilà tout. Mais il vous vient en tête de transformer votre lingère en Hébé. Faites, je ne m’y oppose pas ; et je ne serai plus choqué de voir autour d’elle Jupiter avec son aigle, Pallas, Vénus. Hercule, tous les dieux d’Homère et de Virgile. Ce ne sera plus la boutique d’une petite bourgeoise ; ce sera l’assemblée des dieux ; ce sera l’Olympe : et que m’importe, pourvu que tout soit un ?

         Denique sit quodvis simplex duntaxat et unum.
                                        Horat. de Arte poet., v. 23.




CHAPITRE VII.


Un petit corollaire de ce qui précède.

Mais que signifient tous ces principes, si le goût est une chose de caprice, et s’il n’y a aucune règle éternelle, immuable, du beau ?

Si le goût est une chose de caprice, s’il n’y a aucune règle du beau, d’où viennent donc ces émotions délicieuses qui s’élèvent si subitement, si involontairement, si tumultueusement au fond de nos âmes, qui les dilatent ou qui les serrent, et qui forcent de nos yeux les pleurs de la joie, de la douleur, de l’admiration, soit à l’aspect de quelque grand phénomène physique, soit au récit de quelque grand trait moral ? Apage, Sophista ! tu ne persuaderas jamais à mon cœur qu’il a tort de frémir ; à mes entrailles, qu’elles ont tort de s’émouvoir.

Le vrai, le bon et le beau se tiennent de bien près. Ajoutez à l’une des deux premières qualités quelque circonstance rare, éclatante, et le vrai sera beau, et le bon sera beau. Si la solution du problème des trois corps n’est que le mouvement de trois points donnés sur un chiffon de papier ; ce n’est rien.