Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 10.djvu/421

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



III. Table des mesures liquides des Romains réduites à celles d’Angleterre.
Gall. Pints .Sol. Inch. Dec.
Ligula, 0 0,117
4 Cyathus, 0 0,469
5 Acetabulum, 0 0,704
12 3 2 Quartarius, 0 1,409
24 6 4 2 Hemina. 0 2,818
48 12 8 4 2 Sextarius. 0 1 5,536
288 72 24 48 12 6 Congius. 0 1 4,942
1152 288 96 192 48 24 4 Urna. 3 5,33
2304 576 192 384 96 48 8 2 Amphora. 7 1 10,66
46080 11520 7680 3840 1920 960 160 40 20 Culeus 143 3 11,095


IV. Table des mesures liquides des Hébreux, réduites à celles d’Anlegterre.


  Gall. Pints. Sol. Inch. Dec.
Caph, 0 0 0,177
Log, 0 0,211
4 Cab, 0 0,844
16 12 3 Hin, 1 2 2,533
32 24 6 2 Seah, 2 4 5,067
96 72 18 6 3 Bath, epha, 7 4 15,2
960 720 180 60 30 10 Coron, Chomer, 75 5 7,625


Mesures rondes, (Antiq. Arts & Comm.) on appelle mesures rondes ou mesures des choses seches, celles qui servent à mesurer les grains, les graines, les légumes, les fruits secs, la farine, le sel, le charbon, &c. Ces mesures sont différentes dans les divers pays, & quelquefois dans les provinces d’un même royaume.

Mesures rondes de France. Elles sont faites de bois, & ce sont le litron, le boisseau, le minot, & leurs diminutions ou augmentations. De deux minots, on compose la mine ; de deux mines le septier, & de plusieurs septiers, suivant les lieux, les muid ou le tonneau.

Le litron se divise en deux demi-litrons, & en quatre quarts de litron. Le litron contient trente-six pouces cubiques. Voyez Litron.

Le boisseau est très-différent en France, change presque dans toutes jurisdictions, & se nomme en plusieurs endroits bichet. Voyez Boisseau.

Le minot contient trois boisseaux ; il faut quatre minots pour faire un septier, & les douze septiers font le muid ; mais le minot dont on se sert pour mesurer le charbon & le sel, differe en continence de celui des grains. Voyez Minot.

La mine n’est pas un vaisseau réel tel que le minot, qui serve de mesure de continence, mais une estimation de plusieurs autres mesures ; & cette estimation varie suivant les lieux & les choses. A Paris la


mine de grains est composée de six boisseaux, ou de deux minots radés, & sans grains sur bord. Il faut deux mines pour le septier, & vingt-quatre mines pour le muid. Voyez Mine.

Le septier est comme le minot, une estimation variable de plusieurs autres mesures. A Paris le septier se divise en deux mines, & les douze septiers font un muid. Voyez Septier.

Le muid est semblablement une estimation variable de plusieurs autres mesures. A Paris le muid des grains qui se mesurent radés est composé de douze septiers, qui font dix-huit muddes d’Amsterdam, & les dix-neuf septiers font un laste. Voyez Muid.

Le tonneau est une mesure ou quantité de grains, qui contient ou qui pese plus ou moins, suivant les lieux du royaume. A Nantes le tonneau de grains contient dix septiers, de seize boisseaux chacun, & pese 2200 à 2250 livres. Il faut trois tonneaux de Nante pour faire vingt-huit septiers de Paris, & treize muddes & demi d’Amsterdam. Voyez Tonneau.

Mesures rondes du Nord, d’Hollande. En Hollande & dans le Nord, on évalue les choses seches sur le pié du last, lest, leth, ou lechs, ainsi appellé, selon la différente prononciation de ces peuples. En Hollande le last est égal à dix-neuf septiers de Paris, ou à trente-huit boisseaux de Bourdeaux. Le last de froment pese ordinairement 4600 à 4800 livres poids