Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 14.djvu/288

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Munich, avec titre de comté, & un château. (D. J.)

RIEDLINGEN, (Géog. mod.) petite ville d’Allemagne, dans la Suabe, sur le Danube, dépendante de la maison d’Autriche. (D. J.)

RIERE-FIEF, s. m. (Gram. & Jurisprud.) est la même chose qu’arriere-fief. Voyez Arriere-fief & Fief. (A)

RIESENBERG ou RISENBERG, (Géog. mod.) montagne d’Allemagne, dans la Silésie, entre le duché de Javer & la Bohème ; c’est la plus haute montagne de cette contrée. Elle a des mines de fer, d’étain, de cuivre & de vitriol. Les rivieres de Bober, de Lupawa & de l’Elbe, y ont leurs sources, dont la largeur n’excede pas trois piés. (D. J.)

RIETI, (Géog. mod.) en latin Reatæ ; ville d’Italie, dans l’état de l’Eglise, au duché de Spolete, près du lac de même nom, sur le Vélino, aux confins de l’Abruzze, à 8 lieues de Spolete, & à 14 de Rome. Son évêché fondé dans le v. siecle, releve immédiatement du pape. Long. 30. 40. latit. 42. 23. (D. J.)

RIEUME, (Géog. mod.) petite ville de France, dans le bas-Armagnac, au diocese de Lombès, sur les confins de ceux de Toulouse & de Rieux. Il y a une justice royale de la judicature de Riviere-Verdun, quoiqu’il n’y ait pas cent maisons dans cette place. (D. J.)

RIEUR, en Anatomie, est le nom d’un muscle décrit par Santorius.

Il vient ordinairement par des tendons très-courts de la partie moyenne du masseter, & se termine en s’unissant avec le peaucier, dont il est quelquefois une portion, à la commissure des deux levres.

RIEUX, s. m. terme de Pêche ; voyez Folles a la coste, Cibaudiere flottée, dont ce filet est une espece.

Ces filets se tendent par le travers de la marée & sur le plus bas du terrain dont la marée puisse se retirer.

On ensable le bas du rez avec des torches de paille, & au moyen de 5 petites lignes bandingues ou seines que l’on met sur une espece de rieux de 10 à 12 brasses de long, on empêche que la tête du filet ne s’éleve trop ; l’ouverture est placée du côté de terre ; il faut la vive eau pour faire cette pêche avantageusement. Les mailles de ces filets ont 18 lignes en quarré.

Rieux, (Géog. mod.) en latin moderne Rivi ; ville de France, dans le haut-Languedoc, sur la petite riviere de Rise, qui se jette un peu au-dessous dans la Garonne. La rencontre de plusieurs ruisseaux qui se joignent en cet endroit, lui a vraissemblablement donné le nom de Rieux. Elle n’a de remarquable que son évêché, érigé par le pape Jean XXII. en 1317 ; il fit un évêché d’un monastere, & le donna au cardinal de Rabastin, qui étoit auparavant évêque de Pamiez.

Cet évêché vaut aujourd’hui 25000 livres de rente, & son diocèse comprend 90 paroisses, 3 abbayes d’hommes, & une de filles. Ce diocèse de Rieux contient la partie de l’ancien pays de Volvestre, qui appartenoit au compte de Toulouse. Le chapitre de l’église cathédrale de Rieux est composé de quatre dignités & de douze canonicats. Cette ville est à 10 lieues au sud-ouest de Toulouse, & à 35 au couchant de Narbonne. Long. 18. 50. lat. 43. 15.

Il ne faut pas confondre Rieux sur la Rise, avec Rieux, petite ville, ou plutôt bourg de France dans le bas-Languedoc, au diocèse de Narbonne.

C’est Rieux dans le haut-Languedoc qui est la patrie de Baron (Vincent) dominicain : ce bon moine affligé du relâchement de la morale, composa plusieurs livres pour la rétablir, & entr’autres son ethica christiana, imprimée à Paris en 1666, 2. vol. in-8°.


mais cette morale ne réussit pas à la cour de Rome ; malgré l’approbation du maître du sacré palais, qui fut déposé, & la congrégation de l’indice condamna l’ouvrage. Je le condamnerois aussi, parce qu’il est purement scholastique. Le F. Baron mourut à Paris en 1674, âgé de 70 ans. (D. J.)

RIEZ, (Géog. mod.) petite ville de France, en Provence, sur la petite riviere d’Auveste, dans une plaine, à 9 lieues au sud-est de Sisteron, à 18 au nord-ouest de Toulon, & à 11 au nord-ouest d’Aix. C’est une ville fort ancienne. Pline la nomme Albecia, & il prend Reii pour le nom d’un peuple, comme Vocontii, Saluvii, &c. Le nom Reii prévalut sur celui d’Albeci. Dans le vj. siecle, Reii fut corrompu en Reggii, comme on le voit dans Grégoire de Tours. Il se tint un concile à Riez, en 439, & le député de cette ville entre aux assemblées générales. Son territoire produit les meilleurs vins de Provence. Les évêques de Riez sont seigneurs temporels de la ville ; leur évêché est suffragant d’Aix, & vaut dix-huit à vingt mille livres de revenu. Longitude 23. 36. latitude 43. 51.

Abeille (Gaspard), né à Riez, vint jeune à Paris, & trouva le moyen de s’y faire connoître. Il embrassa l’état ecclésiastique, & le maréchal de Luxembourg le prit auprès de lui, pour secrétaire du gouvernement de Normandie. M. de Vendôme, & la duchesse de Bouillon (Marie-Anne Mancini) l’honorerent aussi de leur protection. Il fut reçu en 1704 à l’académie françoise. Il avoit donné 30 ans auparavant deux tragédies très-foibles, Argelie & Coriolan, qui furent imprimées.

L’abbé Abeille fit depuis d’autres tragédies, qui parurent sous le nom de la Thuillerie, comédien. On dit qu’une avanture désagréable, fut cause qu’il n’osa plus mettre son nom à ses ouvrages de théâtre. Une tragédie de lui, qu’on ne trouve point, commençoit par une scène entre deux princesses sœurs, dont l’une disoit à l’autre en entrant sur le théâtre :

Ma sœur, vous souvient-il du feu roi notre pere ?

La seconde actrice hésitant, & cherchant le premier mot de son rôle, un plaisant qui s’ennuyoit dans le parterre, répondit pour elle :

Ma foi, s’il m’en souvient, il ne m’en souvient guere.

Les éclats de rire suspendirent le commencement du spectacle ; & quand à diverses reprises, on tenta de commencer, la plaisanterie fut chaque fois répétée en chœur par-tout le parterre, & les comédiens furent obligés de donner une autre piece. C’est à cette avanture, vraie ou fausse, qu’un bel esprit de Provence fait allusion, dans une épitaphe qu’il fit à l’abbé Abeille, mort le 22 Mai 1718, dans un âge très avancé.

Ci gît cet auteur peu fêté,
Qui crut aller tout droit à l’immortalité :
Mais sa gloire & son corps n’ont qu’une même biere ;
Et lorsqu’Abeille on nommera,
Dame Postérité dira :
Ma foi, s’il m’en souvient, il ne m’en souvient guere.

Dans différens recueils de l’académie, on trouve diverses pieces fugitives de la main de l’abbé Abeille, & qui sont pour la plûpart des épitres morales. Celle qui roule sur l’amitié, est pleine de sentimens, qui font l’éloge du cœur du poëte. Il a fait une autre épitre sur la constance, où la justesse n’est pas ce qui y regne le plus, si l’on peut s’en rapporter à une épigramme satyrique de l’abbé de Chaulieu, laquelle ne se trouve point dans les éditions de ses œuvres.