Page:Diogène Laërce - Vies - tome 2.djvu/259

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


PHILOLAUS.


PHilolaus de Crotone fut un autre Philoſophe des la ſecte de Pythagore. Ses ouvrages ſur la Philoſophie Pythagoricienne ſont ceux que Platon pria Dion de lui acheter. Ce Philoſophe mourut, ſoupçonné d’aſpirer à la Tyrannie. Voici une de mes Epigrammes à ſon occaſion.

Les ſoupçons eurent toujours de mauvaiſes ſuites. Ne fiſſiez-vous aucun mal, on vous tiendra pour coupable, ſi vous paroiſſez en faire. Ainſi périt autrefois Pilolaus par un ſoupçon qu’il vouloit impoſer un rude jug à Croteje ſa patrie.

Il étoit dans l’opinion que tout ſe fait par le moyen de la néceſſité & de l’harmonie. Il enſeigna le premier que la terre ſe meut circulairement ; doctrine que d’autres attribuent à Icetas de Syracuſe. Il composa un livre, que Platon, dit Hermippe d’après quelque Ecrivain, lorsqu’il vint trouver Denys en Sicile, acheta des parens de Philolaus pour la ſomme de quarante mines d’Alexandrie, & qu’il tira de ce livre les matériaux dont il ſe ſervit pour bâtir ſon Timée.

D’autres prétendent que Platon reçut ce livre de Denys, qu’il engagea à accorder la grace à un jeune homme, Diſciple de Philolaus, lequel il