Page:Diogène Laërce - Vies - tome 2.djvu/264

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Apis lui lêcha l’habit, d’où les Prêtres coaciurent qu’il ſeroit fort célebre, mais qu’il ne vivroit pas longtems. Ce recit de Phavorin, dnas ſes Commentaires, nous a donné matiere à cés cers ſur ſon ſujet.

On dit qu’Eudoxe, étant à Memphis, s’informe de ſon ſort en s’adreſſant au bœuf célebre de ces lieux. L’animal ne répondit rien. Eh qu’auroit pû dire un bœuf ? Apis manque de vois, la nature ne lui en pas donné l’uſage ; mais ſe tenant de côté, il lécha l’habit d,Euxode. Qu’annonçoit-il par-là ? qu’Euxode ne vivroit pas longtems. En effet il mourut bientôt, n’ayant vécu que cinquante-trois ans.

La grande réputation, qu’il avoit dans le monde, fit que par le changement de la ſeconde lettre d ſon nom, on l’appella d’un autre, qui ſignifioit Homme Célebre.

Mais après avoit fait mention des Philoſophes Pythagoriciens les plus diſtngués, venons-en à divers autres qu iſe ſont rendus illuſtres, & commençons par Héraclite.

Fin de la I. Partie du
TOME SECOND.