Page:Dionne - Le Parler populaire des Canadiens français, 1909.djvu/72

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

Avri, n. s.
Avril.
Avril (poisson d’), loc.
Courir le poisson d’avril, c’est aller à la recherche d’une chose qui n’existe pas.
Ayau, n. m.
Noyau.
Ayère, n. f.
— Œillère, dent
— Œillère, visière.
Âzur, n. m.
Azur. Ex. Bleu comme l’âzur.



B
Babiche, n. f.
Lanière étroite de cuir, de peau d’anguille, etc. Ex. Fournir quelqu’un de cuir et de babiche.
Babicher, v. a.
— Corriger. Ex. Cet écolier s’est fait babicher sérieusement par son maître.
— Dire des paroles dures.
Babine, n. f.
Avoir la babine dépendue, pleurer.
Babines (ruine-), n. f.
Petit instrument de musique à bouche dont se servent les enfants pour s’amuser plutôt que pour en tirer des sons harmonieux. Il s’en trouve cependant qui parviennent à en tirer des airs connus.
Bâbord, n. m.
Courir de bord et bâbord, de bord à bâbord, aller d’un côté et de l’autre.
Babouin, e, n. et adj.
Enfant turbulent.