Page:Doin - Trois pièces comiques propres à être jouées dans les collèges, maisons d'éducation, 1871.djvu/10

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
10

Lagouèpe (avec emphrase)

Mon cher, depuis quelque temps, j’ai quitté mon hôtel avec mon ami, ici présent, et actuellement nous logeons…


Camerluche (sur le même ton)

Aux carrières Montmartre pour le quart d’heure (à part) faute d’hôtel garni.


Le Facteur (les toisant l’un et l’autre)

Ah ! c’est donc ça ! Eh ben, vlà une lettre pour vous.


Lagouèpe

Une lettre pour moi, c’est la première que je reçois depuis ma naissance, et d’où vient-elle, cher et noble facteur ?


Le Facteur

De ben loin, car vlà le timbre de la poste-royale de Perse.


Lagouèpe

De Perse, et où qu’ça s’trouve ça la Perse ?


Le Facteur

Pardi, ça s’trouve dans des départements lointains ousque les Rois ont des sujets et… enfin, ça s’trouve en Perse.


Lagouèpe

C’est juste, et combien qui vous faut pour votre peine.


Le Facteur

Rien, rien, le porc est payé.

(il sort.)

Scène 3ème.

Les précédents excepté le facteur.



Camerluche

Dis donc Lagouèpe, sais tu que le cœur me fait tic toc !… Diable qu’est ce qui peut t’écrire, — voyons, tu connais un peu l’écriture, débrouille nous donc ça.