Page:Doin - Trois pièces comiques propres à être jouées dans les collèges, maisons d'éducation, 1871.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
40

Jocrisse Lélourdo, fils majeur et mineur de… heu… heu… heu… taille de cinq pieds 16 pouces et… heu… heu… heu… coupable de plusieurs… heu… heu… heu… cheveux… noirs… (à Griffard) Voyez les miens c’est comme la crête d’un coq-dinde… j’vous lis ça… vous savez… en cas d’soupçon… (il lit) yeux !… louches de chaque côté… (à Griffard) ah !… par exemple… voyez les miens… je vous dis ça… vous savez… hein… (il lit) nez… en trompette (à Griffard) ah ! ben non… (il lit) bouche petite… (à Griffard) ah ! pour ça… l’nez (il ouvre la bouche) c’est comme l’entrée d’un four à chaux… vous savez… j’vous dis ça…


Griffard

C’est bien, c’est bien, jeune homme, je vois que vous n’êtes pas celui que nous cherchons… mais tenez… votre figure intéressante… intelligente… innocente me convient ; je veux vous donner un bon conseil : Vous êtes jeune et novice, éloignez vous du précipice où trop souvent le pied glisse, n’imitez pas Jocrisse et vous ne craindrez pas la police.


Jocrisse (à part)

Va t’en vieille tête à vis !


Griffard

Comment ?


Jocrisse (souriant)

J’dis qu’vous r’ssemblez à ma nourrice.


Griffard

Bien… Je vais vous demander encore un service… je reviendrai ce soir vers six heures et vous nous aiderez à arrêter ce répudié de la société intelligente des humains !… Au revoir, jeune et intéressant jeune homme !… (à ses hommes) allons, vous autres, marchez droit.

(Ils sortent)

Scène 9ème.


Jocrisse (seul, il va par où vient de sortir Griffard)

Va-t’en vieille écrevisse !… vieille citadelle démolie !… vieux dindon plumé ?… vieux cornichon sans vinaigre !… vieux