Page:Doin - Trois pièces comiques propres à être jouées dans les collèges, maisons d'éducation, 1871.djvu/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
57


Lucas

Bastien !


Bastien

Lucas !… Allons, allons, ne nous fâchons pas, tiens, mettons nous chacun de notre côté et comptons.


Lucas

C’est ça, ça m’va.

(Ils s’éloignent tous les deux de chaque côté du théâtre ; ils restent un instant à compter sur leurs doigts et se rapprochent)

Lucas

Eh bien ! Bastien, as-tu trouvé ?


Bastien

Oui, oui, il y a longtemps.


Lucas

Et moi aussi… Eh ben, ça fait ?…


Bastien

Ça fait juste cent quarante-cinq piastres.


Lucas

C’est ça même. (À part) Du diable si jamais j’avais trouvé.


Bastien

À présent qu’allons nous, faire de tout cet argent-là-hein ? Lucas ! Voyons, toi d’abord.


Lucas (cherchant)

Moi… dame… moi… j’achèterais ou je ferais bâtir une jolie petite maison entourée de quelques beaux arpents de terre.


Bastien

D’accord !… Ensuite ?