Page:Doin - Trois pièces comiques propres à être jouées dans les collèges, maisons d'éducation, 1871.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
63


Bastien

Précisément !… Mais tiens, Lucas, si tu veux m’en croire, nous irons à sa rencontre ; hier, on l’a vu sur la lisière du bois près de la ferme du père Simon, et bien entendu que cette nuit il sera rentré sous bois ; ainsi je suis d’avis d’aller le dépister !… Qu’en dis-tu, petit frère !


Lucas

J’en suis… mais regardons bien si nos fusils sont bien, afin qu’ils ne ratent pas (ils examinent leurs fusils). Tout est bien, es tu prêt ?


Bastien

Oui, partons, en avant et du courage !


Lucas

Oui ! Oui ! du courage !

(On entend dans le lointain un hurlement de l’ours.)

Bastien (baissant la voix)

Eh ! Lucas !


Lucas (de même)

Eh ! Bastien !


Bastien (de même)

Entends-tu ?


Lucas (de même jusqu’au départ de l’ours)

J’crois ben qu’j’entends.


Bastien

C’est l’ours qui vient.


Lucas

Ben sûr que c’est l’ours.