Page:Dolomieu - Mémoire sur les tremblemens de terre de la Calabre.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


envoyé en Calabre, avoient rendu public leur travail, j’aurois ſuprimé ce memoire, par ce que je n’aurois eu, ſurement rien a ajouter aux obſervations, qu’ils ont du y faire.

J’ai mis en notes quelques particularités, qui ne ſont pas eſſentielles a l’objet du mémoire ; mais qui cependant peuvent aider a l’intelligence du texte ; elles contiennent auſsi quelques faits, qui peuvent intereſſer ſous un autre point de vue.

J’ai été accompagné dans mon voyage par le ch. de godechart jeune homme plein de zele, d’ardeur, & de ſenſibilité. Il m’a été d’un grand ſecours dans mes recherches, dont il a partagé les fatigues avec beaucoup de patience & de courage.





IM-