Page:Doucet - Moïse Joessin, 1918.djvu/66

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 64 —

Quand les grands diminuent, il est temps, il est bien temps de grandir les petits.


PENSÉES

Le véritable homme de cœur se consacre tout entier à la bonne cause ; encore faut-il qu’il la distingue.

Le cœur fortifie les résolutions de justice, sans obscurcir l’intelligence, dans le cours familier d’une vie ; c’est lui qui démêle l’inconnu.

Le sang appelle le sang, voilà pourquoi les guerres sont longues, même les plus courtes. Malheur aux agresseurs : aux premiers coupables.

Le droit divin qui tombe avec un empereur, ne fut un droit divin que dans la pensée des martyrs et non dans celle des partisans intéressés.

L’injustice unit aux causes qu’elle vient dé-