Page:Driant - L’invasion noire 1-Mobilisation africaine,1913.djvu/7

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Permettez-moi de vous en remercier en vous dédiant ce nouveau livre, l’Invasion noire, c’est-à-dire l’invasion future de l’Europe par les masses musulmanes d’Afrique fanatisées par un sultan de génie.

Il repose sur une donnée bien problématique, puisque, à l’époque où nous vivons, c’est l’inverse qui se produit, les puissances européennes découpant le Continent noir en tranches proportionnées à leur appétit et s’en partageant comme un vil bétail les populations primitives.

Mais c’est un cadre qui m’a permis de décrire au lecteur l’Afrique d’aujourd’hui encore si peu connue, de faire défiler devant lui avec leurs mœurs et leurs particularités les agglomérations principales de ses vallées et de ses déserts, de lui parler enfin des voyageurs qui l’ont parcourue.

On me pardonnera, je l’espère, certaines énumérations un peu arides mais nécessaires, en songeant que, comme vous, j’ai voulu « instruire en amusant ».

Vous avez intéressé, ému, charmé toute une génération. — Merci de tout cœur de vouloir bien mettre un nom aussi universellement sympathique que le vôtre en tête de l’Invasion noire.

Capitaine DANRIT.