Page:Driant - L’invasion noire 1-Mobilisation africaine,1913.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Mon cher Capitaine,


Vous voulez bien me dédier votre nouvel ouvrage l’Invasion noire ; cependant, après le succès de La Guerre de demain, personne ne peut penser qu’un parrain soit nécessaire pour présenter vos livres au public lettré. Ne se recommandent-ils pas d’eux-mêmes par leur originalité toute spéciale ? Je n’accepte donc ce titre que parce qu’il me permet de vous donner un double témoignage d’estime personnelle et de confraternité littéraire.


Jules VERNE.