Page:Du Camp - Paris, tome 5.djvu/250

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


surmontables difficultés. L’emplacement désigné fut la cour des abattoirs de Grenelle. M. Mulot, chargé de l’opération, donna le premier coup de sonde le 24 décembre 1833. Les savants n’hésitaient point. La théorie géologique leur prouvait qu’on réussirait ; mais il n’en fut pas de même du public, qui n’avait pas assez de railleries pour l’œuvre entreprise. M. Mulot eut beau déclarer, dès le principe, qu’il lui faudrait traverser au moins 400 mètres de couches de terrain avant de rencontrer l’eau, l’on riait de sa persévérance, de ce que l’on nommait son entêtement, et l’on ne se gênait pas pour tourner en dérision « l’aveuglement ministériel qui sacrifiait le budget de la France à des chimères ». Le théâtre s’en mêla et, dans une revue de fin d’année, le principal personnage se nommait Monsieur Mulot père et fils.

Le travail avançait cependant, mais non sans peine, et il fallut bientôt compter avec les accidents qui se produisirent et furent d’autant plus graves que la profondeur était plus grande. Au mois de mai 1837, comme on était déjà arrivé à une profondeur de 380 mètres, qu’on avait traversé les terrains de transport, le calcaire à moellons, et que l’on se trouvait au milieu d’un énorme banc de craie compacte mêlée de silex, un bout de tige de 80 mètres portant la cuiller de forage se détacha et tomba au fond du puits. Il fallut retirer ce débris, qui s’était rompu en plusieurs fragments dans sa chute. On n’y réussit qu’en taraudant, — tarauder, c’est faire un pas de vis, — l’un après l’autre tous les morceaux de fer, et en les vissant à l’aide d’une tige « femelle » correspondante. Il ne fallut pas moins de quinze mois pour mener à bien une telle besogne, à tâtons, par 1 140 pieds de profondeur. On était parvenu à 548 mètres, malgré d’autres accidents qui auraient découragé un homme moins convaincu que Mulot ; le public continuait à hausser les épaules, lorsque le 26 février 1841, après un