Page:Du halde description de la chine volume 1.djvu/255

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



NING KOUE FOU. Dixième ville.


Cette ville est située sur une assez belle rivière, qui va se décharger dans le grand fleuve Yang tse kiang : son terrain est mal uni et raboteux, parce qu’elle est entourée de montagnes : mais ses coteaux sont très agréables à la vue, et ses montagnes, toutes couvertes de bois, fournissent aux herboristes d’excellentes herbes médicinales. Il y a grand nombre de manufactures de papier, qu’on y fait d’une espèce de roseaux. Elle a sous sa juridiction six villes du troisième ordre.


TCHI TCHEOU FOU. Onzième ville.


Six villes du troisième ordre dépendent de cette ville : elle est située sur les bords du grand fleuve Yang tse kiang et quoiqu’elle soit environnée de montagnes, son terroir ne laisse pas d’être fertile, et de fournir abondamment tout ce qui est nécessaire à la vie ; quand il lui manquerait quelque chose, elle a une grande ressource dans le Kiang qui porte continuellement sur ses eaux, les richesses de plusieurs provinces.


TAI PING FOU. Douzième ville.


La situation de cette ville sur le fleuve Yang tse kiang, les deux lacs, et les rivières dont ses campagnes sont arrosées, font aisément connaître combien elle doit être opulente, et avec quelle facilité elle peut faire commerce. On la prendrait en quelque sorte pour une île, car elle est placée au milieu de trois bras de rivières, qui vont se jeter dans le fleuve. Son district ne contient que trois villes, dont Vou hou hien est la plus considérable par ses richesses.


FONG YANG FOU. Treizième ville.


Elle est située sur une montagne assez près du fleuve Jaune, et renferme plusieurs coteaux dans l’enceinte de ses murailles. Son ressort est fort étendu, car il comprend dix-huit villes, dont cinq sont du second ordre, et treize du troisième, sans compter un grand nombre de ma teou ou lieux de commerce, établis sur ses rivières pour la commodité des négociants, et la levée des droits de l’empereur. Cette étendue contient en largeur 80 lieues de l’est à l’ouest, et en longueur environ 60 du nord au sud : c’est plus que n’en ont nos plus grandes provinces d’Europe.

Comme c’était le lieu de la naissance de Hong vou, premier empereur de la dynastie précédente, il prit le dessein de le rendre célèbre, en y bâtissant