Page:Du halde description de la chine volume 1.djvu/432

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LIN SIN. Vingt-troisième empereur.
A régné six ans.


Ce fut comme son père un prince esclave de la volupté, et si éloigné de toute application, que non seulement il se déchargea sur ses ministres du gouvernement de l’État, mais même qu’il leur fit défense de lui rendre compte d’aucune affaire, ne voulant point être interrompu dans ses infâmes plaisirs.

La débauche, qui abrégea ses jours, délivra l’empire d’un si mauvais prince. Il mourut sans postérité l’année trente-huitième du cycle et son frère Keng ting lui succéda.


KENG TING. Vingt-quatrième empereur.
A régné vingt-un ans.


L’histoire ne rapporte de cet empereur que les années de son règne, l’année de sa mort, qui fut la cinquante-neuvième année du cycle, et neuf ans après la naissance de Vou vang, qui sera le fondateur de la dynastie suivante. Vou yé son fils lui succéda.


Cycle XX. Année avant J. C. 1197.


VOU YÉ. Vingt-cinquième empereur.
A régné quatre ans.


Quelque court qu’ait été ce règne, il paraît encore trop long aux Chinois : ils parlent de ce prince comme d’un impie et d’un scélérat, qui ne pouvait manquer d’attirer sur lui la vengeance céleste.

En effet il fut frappé de la foudre étant à la chasse la troisième année du cycle, et il en fut écrasé sur l’heure ; son fils nommé Tai ting fut son successeur.

C’est vers ce temps-là que des colonies chinoises allèrent peupler quelques îles du côté de l’orient, et il y en a qui prétendent que ce fut alors que le Japon commença à être habité.


TAI TING. Vingt-sixième empereur.
A régné trois ans.


Ce nouvel empereur commença son règne par déclarer la guerre à un prince tributaire, dont le petit État s’appelait