Page:Du halde description de la chine volume 1.djvu/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


me suis trompé. Aveu bien remarquable dans un Empereur de la Chine.

Les pères de mailla et Henderer eurent ordre d’aller partager le travail avec le père Régis dans la province de Ho nan, après quoi ils firent ensemble les cartes des provinces de Kiang nan, de Tche kiang et de Fo kien. Les provinces de Kiang si, de Quang tong et de Quang si furent données à faire aux pères de Tartre et Cardoso, et celles de Se tchuen et d’Yun nan aux pères Fridelli et Bonjour, qui mourut dans cette dernière province sur les frontières du royaume d’Ava et de Pegou, le vingt-cinq décembre de l’année mille sept cents quatorze.

Après la mort du Révérend père Bonjour, le 24 de mars de l’année 1715 le père Régis fut envoyé dans la province d’Yun nan pour en achever la carte ; car le père Fridelli y était tombé malade. Quand elle fut finie, il se rejoignit au même père qui avait repris ses forces, et ils dressèrent ensemble la carte des provinces de Koei tcheou et de Hou quang.

Après leur retour à Peking, qui fut le premier de janvier de l’année 1717, il ne resta plus qu’à réunir les cartes des provinces dans une carte générale : ce travail était déjà fort avancé sous la direction du père Jartoux, qui étant retenu à Peking par ses infirmités, présidait à tout l’ouvrage, qu’on offrit enfin à l’Empereur en l’année 1718.

Pour mieux comprendre avec quel détail et avec quelle précision ce grand ouvrage a été conduit jusqu’à sa fin, il suffit d’exposer la méthode qu’on a suivie pour s’en assurer le succès. Le père Régis nous en a rendu compte au nom des missionnaires, qui ont partagé avec