Page:Du halde description de la chine volume 1.djvu/542

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de me blesser. Il en est de même du gouvernement d’un État : lorsqu’il est le plus florissant, un prince ne doit jamais rien relâcher de sa vigilance et de son attention. »

Ming tsong mourut âgé de soixante-sept ans, la trentième année du cycle, et laissa la couronne à son fils Ming tsong.


MING TSONG II. Troisième empereur.
A régné un an.


A peine ce prince eût-il mis le pied sur le trône, que Che king tang, gendre du défunt empereur, vint avec une armée de cinquante mille hommes que lui avaient fourni les peuples du Leao tong, et s’étant rendu maître du palais, renversa Ming tsong du trône, et lui ôta la vie.

Ce prince fut tué à l’âge de quarante-cinq ans. Il eut pour successeur Fi ti son fils adoptif, qui s’appelait auparavant Lo vang.


FI TI. Quatrième empereur.
A régné un an.


Ce prince n’était pas en état de résister au meurtrier de son père. Il s’enfuit dans une ville nommée Guei tcheou et ne s’y trouvant pas en sûreté, il se renferma avec sa famille et ce qu’il avait de plus précieux dans un palais, où il mit le feu, et où il fut consumé par les flammes. Che king tang devint empereur par l’extinction de cette dynastie, et prit le nom de Kao tsou.




SEIZIÈME DYNASTIE
NOMMÉE HEOU TSIN


Qui compte deux empereurs dans l’espace de onze ans.


KAO TSOU. Premier empereur.
A régné sept ans.


Le chef des troupes auxiliaires de Leao tong, qui avait si fort contribué à l’élévation de Kao tsou, fit difficulté de le reconnaître