Page:Dujardin - Poésies, 1913.djvu/74

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


A cause de votre corps offert, je meurs ;
A cause que votre chair et votre âme sont des jumelles sœurs
Et que le sacrifice doit se faire, oui, j’ai peur
Et je me pâme et j’ai vertige et j’ai horreur.