Page:Dulaurens - Imirce, ou la Fille de la nature, 1922.djvu/59

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Dulaurens - Imirce, ou la Fille de la nature, 1922 - Bandeaux


IMIRCE OU LA FILLE DE LA NATURE




Je suis née en France, je ne sais dans quelle province ; je n’ai connu ni père, ni mère ; mon enfance a duré vingt-deux ans : jusqu’à cet âge, je n’ai vu ni le ciel ; ni la terre. Un riche philosophe m’acheta dès les premiers jours de ma naissance, me fit élever dans une cave à sa campagne, avec un garçon du même âge. On nous avait bandé les yeux avec une machine de cuir, artistement