Page:Dumas - La Princesse Flora (1871).djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

tu es, sans comparaison, comme un grain de poudre qui, en s’enflammant, remplit huit cents fois la place qu’il tenait auparavant.

Sic est, et ce n’est pas sans raison que les francs-maçons nomment le vin rouge poudre rouge ; – la cartouche dans le canon, et je suis chargé.

Et le docteur avala un grand verre de vin.

— Ainsi, continua-t-il en reposant son verre avec bruit et en se renversant magistralement dans son fauteuil, vous désirez que je vous donne un remède contre la folie ?

— Je ne cache pas que vous me rendrez service, docteur.

— Les anciens, et, entre autres, le père de la médecine…

— C’est-à-dire le meurtrier du genre humain, dit à demi-voix le lieutenant.

— Hippocrate pensait que l’emploi fréquent de l’ellébore pouvait guérir et même adoucir l’excitation exagérée du système cérébral. Pourquoi pas ? Comme si nous ne savions pas, comme si nous n’avions pas essayé nous-mêmes, comme si nous n’a-