Page:Dumas - La Princesse Flora (1871).djvu/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

qui s’enfonce ! Qui diable peut chercher un pareil danger ? Hélez-moi ces gaillards-là.

— Holà ! qui rame là-bas ? crièrent cinq ou six voix.

— Un matelot ! répondit une seule.

— De quel bâtiment ? Est-ce qu’il y a un officier ? demanda Nil‑Paulovitch.

Le bruit de la tempête empêcha d’entendre la réponse.

— Il me semble, lieutenant, avoir entendu le nom Espérance ! dit un matelot du gaillard d’avant.

— Vous êtes des ânes ! cria Nil‑Paulovitch en sautant sur les haubans et en montant rapidement cinq ou six échelons pour mieux voir la chaloupe ; est-ce que vous ne distinguez pas deux lanternes sur le taille-mer ? C’est le capitaine, mon Dieu ! Apprêtez les cordages, et envoyez à bâbord les matelots d’honneur avec les lanternes.

Un fulgurant éclair avait dissipé les ténèbres et montrait la chaloupe chassée par la tempête avec son mât cassé, avec ses voiles déchirées. Une vague énorme la portait sur la frégate en menaçant de