Page:Dumas - La Tulipe noire (1892).djvu/44

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Au reste, ce cachot où Rosa faisait descendre son père et qu’on appelait le cachot secret offrait aux deux personnages que nous allons être forcés d’abandonner pour un instant un sûr asile, n’étant connu que des autorités, qui parfois y enfermaient quelqu’un de ces grands coupables pour lesquels on craint quelque révolte ou quelque enlèvement.

Le peuple se rua dans la prison en criant :

— Mort aux traîtres ! à la potence Corneille de Witt ! à mort ! à mort !