Page:Durkheim - Les Règles de la méthode sociologique.djvu/207

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Préface de la première édition v
Préface de la deuxième édition ix

INTRODUCTION (p. 1 à 3).

État rudimentaire de la méthodologie dans les sciences sociales. Objet de l’ouvrage.


CHAPITRE I (p. 5 à 19).

Qu’est-ce qu’un fait social ?

Le fait social ne peut se définir par sa généralité à l’intérieur de la société. Caractères distinctifs du fait social : 1° son extériorité par rapport aux consciences individuelles ; 2° l’action coercitive qu’il exerce ou est susceptible d’exercer sur ces mêmes consciences. Application de cette définition aux pratiques constituées et aux courants sociaux. Vérification de cette définition.

Autre manière de caractériser le fait social : l’état d’indépendance où il se trouve par rapport à ses manifestations individuelles. Application de cette caractéristique aux pratiques constituées et aux courants sociaux. Le fait social se généralise parce qu’il est social, loin qu’il soit social parce qu’il est général. Comment cette seconde définition rentre dans la première.

Comment les faits de morphologie sociale rentrent dans cette même définition. Formule générale du fait social.


CHAPITRE II (p. 20 à 58).

Règles relatives à l’observation des faits sociaux

Règle fondamentale : Traiter les faits sociaux comme des choses.

— Phase idéologique que traversent toutes les sciences et au cours de laquelle elles élaborent des notions vulgaires et