Page:E. Feydeau - Souvenirs d’une cocodette, 1878.djvu/245

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE IX

Bannière de début de chapitre
Bannière de début de chapitre
Le baron de C***. — J’ai de la chance. — Terrible Épreuve. — Inconvénients d’avoir de trop jolis pieds. Je ne suis point assez aimable. — Ruses de femme. — Coup de théâtre[1]. J’aime mon mari.


Madame de Couradilles me reçut, m’introduisit dans une chambre à coucher très élégante et très confortable, qu’elle me dit être la sienne. On était au printemps. Il y avait des fleurs dans tous les coins.

  1. Variante, au sommaire, après théâtre ; lire : j’y succombe.