Page:E. Sémérie (1870) Fondation d'un club positiviste.djvu/10

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 10 —

2o Être dégagé de toute illusion métaphysique, et par conséquent ne croire ni à l’Égalité, ni à la souveraineté du Peuple ;

3o Renoncer à tout procédé militaire pour faire prévaloir ses opinions, et par conséquent ne vouloir ni guerre offensive, ni coup d’État, ni émeute.

Telles sont les conditions négatives indispensables. Mais elles ne sauraient établir entre tous les membres du club une unité suffisante s’ils n’étaient aussi d’accord sur un certain nombre de principes positifs d’où se tireront, par déduction, les applications à la politique actuelle.

A. Principes universels.

1o Les phénomènes sociaux et moraux sont, comme tous les autres, soumis à des lois naturelles de succession ou de