Page:E. Sémérie (1870) Fondation d'un club positiviste.djvu/9

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 9 —

pourrons mieux que d’autres, grâce à notre doctrine, éclairer les gouvernants et les gouvernés, leur dire ce qu’ils ont à faire, et adoucir les conflits inévitables que les tendances rétrogrades d’une part, et la méfiance révolutionnaire de l’autre, ne manqueront pas de soulever. Il faut que les républicains, puisque le pouvoir leur appartient maintenant, prouvent qu’ils sont plus que tous les autre dignes et capables de gouverner. Le Positivisme seul peut les diriger et les soutenir.

Un Club ne pouvant avoir pour objet que l’application aux événements actuels de principes acceptés par tous les membres, et non l’élaboration abstraite de ces principes, quiconque aspirera au titre de membre titulaire devra satisfaire aux conditions suivantes :

1o Être émancipé de toute croyance théologique, et par conséquent ne croire ni à Dieu ni au roi ;