Page:EDMA - La psychanalyse, Le Livre de Poche, 1975.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pectivement orateur, musicien et peintre de génie. C’est la loi de la compensation qui en donnerait l’explication.

4. De même, l’enfant excessivement « gâté » présente des troubles dans son comportement social en se sentant à l’ombre d’une autre personne. Au contraire, un enfant « négligé » ou « haï » (orphelins, enfants hors mariage, etc. ) se sentira délaissé et aura tendance soit à se décourager facilement, soit à la domination et à la volonté de puissance. Quelques auteurs modernes, comme Daniel Lagache, ont essayé de voir une parenté entre le sentiment d’infériorité et le sentiment de culpabilité défini par Freud, mais il semble qu’il existe une différence structurelle entre les deux.

5. Freud a vivement critiqué la psychologie individuelle d’AdIer et souligné son caractère partiel et pauvre. Pour lui, « un enfant se sent inférieur s’il remarque qu’il n’est pas aimé, et il en est de même pour l’adulte. Le seul organe qui est réellement considéré comme inférieur est le pénis atrophié, le clitoris de la fille ».

6. Malgré son existence incontestable, le complexe d’infériorité ne paraît pas avoir, toutefois, l’importance primordiale que lui donne Adler dans notre vie psychologique. Mais sa découverte comme ses conséquences thérapeutiques sont une appréciable contribution à la théorie psychanalytique.

Voir aussi : Adler (Alfred).