Page:Encyclopédie méthodique - Amusements.djvu/880

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


__________________________________________________

VAPEURS INFLAMMABLES (Voyez Chimie).

VASES du Japon. Les Japonnois construisent avec un art singulier’-desvases avec des rognures de papier./ ou des sciures de bois qui , étant re^. ’ _ .couverts" d’un vernis/, peuvent contenir des li- >. quëurs : froides óù chaudes : ces vases-joignent

àlaiégérëté unepropreté Srdès ornementsagréá.-
Bíes , tels que dés desseins’de-fleurs-3d’oiseaux ,

• d’animaux, relevéspar des bordures dorées ou.àr- . gentéës.. "• ;’" ’.'-- : ’"' -/.

-, - :

- : ".VASES DÉ PAPIER.On ;appelle papier mâchéla. préparation qui-se . fait avec des rognures de .’papier.blancou brun-bouillies dans de d’eau , & battues dansun mortier, jusqu’à ce qu’elles soient réduites entihe-espècede pâte , & ensuite bouillies, avec une’solution de gomme arabique ou de colle, pour donner de la ténacité à. cette pâte ,

dont on fait ’différentsbijoux :,,en la pressantdaris :

des. moules huilés : Quand.’elleest fèche , cn l’en-’ duit d’un mélange de colle 8/de noir de fumée/ &censuite on la vernit.’Le vernis noir pour ces bi-’. ./joux est préparé dela manièresuivante. - .

On fond dansun vaisséatvdeterre vernissé ;unpèu

de colophaneou ;.de :tárébenthinebouillie’, jusqu’à : ce qu’elle, deviennenoire & :.friable, &on y.jette, par degrés - trois"fois, autant d’ambre réduit, enpoudre fine/ en y ajoutant de tempíen temps un feu. d’esprit .ou d’huile de. térébenthine. Quánd . ambre est -fondu on- saupoudre ce mélange de ’ la même quantité ; de sarcocòlle/en continuant dé remuer le tout, & d’y ajouter de l’esprit-dë-vin, jusqu’à ce que la compositiondevienne fluide ; après ceiaon lapasse à travers une chaussede crin "clair, ên pressantlavchaussedoucement,entre des . planches chaudes : ce vernis,.mêlé avec le hòir d’ivoire en poudre finë, s’applique dans un lieuchaud fur la pâte de papier sechée :, que l’on mer ensuite dans Unfour fort peu échauffe/’ le lende- ìriain daûsUrifoUrplus’chaud, & le troisièmejour dàns un four très-chaud( on l’y iàissechaque fois jusqu’à ce que lé fom ;fók refroidi.""La pâte ainsi vernie est-dure, bíiìiànte , durable, & supporte ; "des liqueurs froidespu chaudes..Ce vernis ,-très--,’ brillant & très-solide, est"cëlin qu’on, a imaginé en Angleterre pour imicer.cesvaisseauxégalement légers^& fortS :3que les Japonnoisòut coutume’dé fabriquer, tels"que les plats, jattes /bassins, cabarets, &c. ,-dont les uns pafoissentfaits avec de la ; . sciure de bois, 8é d’autres avec du.papier broyé. Voici.la méthode, détaillée qu’on fuit pour"iás ; contrefaire ;: :.-...• - . .,"/’-r’ '-’. :’. ’/. /-, ;, On1 :fait bouillir dans Teau la quantité qu’on veutde rognures’& de : morceaux de papier ;grïs ou blanc . ;.,on les remue avec un bâton , tandis

qu’ils.bouillent ,-jusqu’à.-ce qu’ils soient presque

réduits en pâte ; aprèsJes avoir-retirés :de l’eau’/ on lés bfoie/dansUnmortier,- jusqu’à,ee.qu’ils ne formentpíusqu’.une-bouillië,sejnblableà.ceiredés . chiffonsqui-o.nrpaflepar les piles d’un ; moulin à. papier. L"ôhpr’endenfuite ;de la gommé arabique, & l’on en fait ensuite’une eau de gonime .bien forte, dont on couvre la pâte deTépaiflëur d’un pouce ; oh met le tout .ensembledans un pot de terre vernissé, & on le fait bien bouillir, en ne .cessantde remuer, jusqu’à ce que la pâte soit,suffisammentimprégnee. de’colle ; après quoi oh ]a m’ët dans le moulé.qui doit être/fait comme oh va le décrire ;.Si vous voulez, par exemple , faire un plat, ayez un morceau de bois bien dur/que yòiís ferez travailler par un tourneur, de manièrequ’il -puisseemboîrer le dos ou côté extérieur d’un plat ; -vous y ferez pratiquer vers le .milieuun ou deux ’.trous’quf passeront au travers du moule/vous, aurez outre cela un autre morceau de bois dur/ auquel vous ferez donnerla forme d’un plat , ;&seulement, une"du deux lignés-de diamètre moins queTautre ;. frottez bien.d’huile ces.moules du côté qui à été tourné i & continuezjusqu’à ee que l’huile en découlé’ ;ils seront alors dansl’état qu’ils doivent être.. Quand vous ferez prêt à fabriquer vqtrè. vase de ; pâte", prenez le :moule percé de’-, trous, &, aprèssavoir huilé de nouveau,.posezle à plat’fur une table solide ; étendez-y votre pâte lé plUségalementque vous pourrez, de ma- ~" «nièrequ’ihy en ait environtroislignes d’épaisseur ; ensuite’ huilez bien votre second moulés & le ppsant.bienexactementsur la pâte, appuyezdessus bien fort ; mettez-y unpoids bien lourd j & laissez ledanscet-étatpendantvingt-quatre héufes-t.quEhd. cette pâté sera fèche , elle fera, aussidure que du bois ;. alors pn y appliquera le fond qui fera fait avec de ;ia colle & du hoir de lampe ; .ë.iiïïnté-ori . laissetasécher à j’air çe plat, & quand11sera bìêh - ..•".., Rrrrr2.