Page:Encyclopédie méthodique - Atlas, T02.djvu/76

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
73
DES CARTES


MM.Êeflin, Jeffefys, Delisle, Hesse., Feuillée& Houel, onatrouvéquedepuisleFortSaint-Pierre, jusqu’auCul-de-Sac Robert, il yavoit Ì4M, 1, onaemployé14M, 7 ; queduFortSaint-PierreauFortRoyal, ilyavoit13M, 3, onn’en aemployéque10, 6 ; ScqueduFortRoyal auCul-de-SacRobert, il y avoit 10M,. S, on n’en &confomméque10, 1 ; ladifférence, desdistancescombinéesdescartes, àcellesqu’onaemployées, estdueauchangementconfidérable, de ladirectiondesméridiens, &àlalatitudefixe, duCul-de-Sac Robert, obfervéeparle P.Feuillée. DepuisleFortSaint-Pierre, jusqu’àlapointede laCaravelle, ilya2oM, 2, fuivantlescartescombinées, onlesaemployésjustement ; dumême Fort jusqu’auCul-de-SacRobert, onadéjavu qu’onyavoitconfommé, 14M, 7 ; duCul-de-Sac Robert, jusqu’àlapointedelaCaravelle, ilya fuivantlescartes, 10M, 7 ; onlesaemployésprécisément. DepuisleFortSaint-Pierrejusqu’auFort Royal, onaconfommé10M, 6, commeonl’adit ; <h1FortRoyaljusqu’auMorne-aux-Bœufs, ily .anM, 7, felonlescartes, onyaconfommé 1ow, o ; deceMornejusqu’auFortSaint-Pierre, ilya<jM, 3, toujoursfelonlescartes, onn’ya misque3M, 6 ; cettediminutionestdue, aumouvementduméridien, duNord-EstauNord, & -decequelalatitudeduMorne, étoitdonnée. 1 Depuis le Fort Royal, jusqu’auCul-de-Sac -Robert, onaemployé10M, 1, commeonl’avu ; deceFortaucapFerré, ilyaparlescartes combinées, 21M, 6, onn’yamisque16M, 3, & duCul-de-’Sac Robertau mêmeCap, lad1stance furlescartesestde, 19%8, onn’yaemployé tme, 14M, 64 ; cesdiminutions.fontfondées, fur lalatitudeconstanteducapFerré, &deceque leméridienduFortRoyal, enfemouvantduSud Versl’Est, s’est rapprochédeceCap ; ilenestde mêmeduméridienduCul-de-Sac Robert.Depuis ieMorne-aux-Bœufs, jusqu’àlapointeduDiamant, ilya19AI, 6, felonnossixcartescombinées, onn’enaemployéque16, 7 ; onfaitdéja •quedeceMorneauFortRoyal, ilya10M, o ; decemêmeFort, jusqu’àlapointeduDiamant, ílyaaussifelonlescartes, 10M, o, onyàemployé 9M, 1:onaindiquéci-dessus, lescaufesde cesdiminutions.

DepuisleMorne-aux-Bœufs, pouraHeràl’istot delaPerle, ilyafurnoscartes, 15%4, onn’y aconfomméque10M, o ; duFortSaint-Pierre jusqu’aumêmeIslot, ilya12M, 1, onn’ena « mployéque8, 6 ; quantàladistancedeceFort, jusqu’au Morne-aux-Bœufs, onaditqu’elleétoit ïéduiteà3M, 6 ; ladiminutiondela-d1stance, du IIPartie.

Morne-aux-BœufsàlaPerle, n’estficonsidérable ; queparcequefur noscartes, exceptécellede M.-Hesse, lalatitudedeceMorneest, engénéral tropfoiblede2’. DepuisleFortSaint-Pierrejusqu’àlaPerle, onaconfommé8M, 6 ; deceFort jusqu’àlach1ite, delarivièredeMaco1.badansla Mer, ilya13M, 5, felonnoscartesbienana> lyfées, onyenaemployénM, 3 ; delaPerse jusqu’àlamême rivière, ûya8, 7, felon nos cartes, onyaconfommé7% 5.Onacompté 11M, 3, depuisleFortSaint-Pierre, jusqu’aufault deMacouba ; deceFort, jusqu’àlabouchedu ruisseauleCharpentier, ilya12, 7, parunmilieu prisavec-foin, entrelesdistancesdescartes; 011 yaconfommé13M, 2, &dufaultdeMacouba jusqu’àeeruisseau, ilyafurlescartes, 9M, 9, onenaemployé8, 9.EnappuyantauNordde Saint-Pierre, ladirectionduméridien, denoscartes, furlalongitudeduFortRoyal&furcelle deSaint-Pierre, l’islotdelaPerlefera, 12’, 7, k l’OccidentduFortRoyal, &larivièredeMacouba, feraàl’OuestduFortSaint-Pierre, feulementde 0’, 5.

DepuisleFortSaint-Pierre, jusqu’àlapointe: delaCaravelle, onadûemployerci-devant 20M, 2, &deceFortjusqu’auruisseauleCharpentier, onaconfommé13M, 2 ; deceruisseau jusqu’àlapointedelaCaravelle, ilya11M, 7, felonnoscartes, onaemployé10M, 3.Depuisla pointedelaCaravelle, jusqu’auCul-de-SacRobert, onavuprécédemmentqu’ilyavoit, fuivantles cartes, 10M, 7, &qu’onlesyavoitconfommés ; decettepointejusqu’aucapFerré, ilyafelon lescartes, ï6m, 6, onn’enaemployéque22, 9, &duCul-de-SacRobertjusqu’àceCap, ilya 19M, 8, onn’yenaconfomme, que14, 6.Depuis leFortRoyaljusqu’aucapFerré, onafaitla distancede16M, 3 ; deceFortjusqu’àlapointe duDiamant, ilya10M, ofelonlescartes, on yaconfommé9M, 1, &decettepointejusqu’au capFerré, lescartesfonttrouver20M, 1, onya employé, 14%8; decettepointeduDiamantà celledesSalines, lescartesmettent14M, o, onn’y( enaconfommé, que10, 3, &delapointedes Salines, jusqu’aucapFerré, lescartesyfont compter1oM, 3 : lafuitedecetravailn’apermis, d’yenfaireentrerque7, 6.

Ens’appuyantfurlesbafes, quel’onvientd’arrêter, ellesontaidéàfixerquelquesautrespoints. Onafaitfurlessixcartes, dontonfefertici ladistanceduFortRoyal, àlapointeduDiamant, de9M, 1, &l’onaeuparunmilieu, du, Fort Royalàlagrossepointe, 5M, 1, &4%o, dela grossepointeoucapSajomon, àlapointeduDia-, Generatedon2014-03-2514 : 06GMT/http : //hdl.handle.net/2027/ucm.5320294282PublicDomain, -digitized/http : //www.hathitrust.org/access_use#pd-google DESCARTES.

· ~M. èeflUi, 1elfetjrs, Delifle, Hefi’e., Feuillée·& Boue !, on a tro(lvé que depuis le Fort Saint.Pierre, jufqu’au Cul-de-Sac Robert, il y avoit i41r1, 1, onaemployér4M, 7 ; queouFortSaint.Pierre au Fort Royal, il y avoit 13M, 3, on n’en a employé que 1o, 6 ; & que du Fort Royal .a u Cul-de-Sac Robert, il y avoit IoM ; 1, —on n’en ~ confommé que ro, 1 ; la différence, ·des diftan--c es

combinées des cartes, à celles qu’on a emploY : ées ! efi âue a~. c~angemeut conti~érable, de · la dtreéhon des mendtens, & à la · lattntde fixe, du Cul-de-Sac Robert, obfervée par le P. Feuillée.. Depuis le For.t Saint-Pierre, ~nfqu’à la pointe de la Caravelle, 1l y a 2.oM, 2., fmvant les cartes combinées, on les a employés jufiement ; du même Fort , jufqu’au Cul — de— Sac Robert, on a déja vu qu’on y àvoit confommé, r 4M, 7 ; du Cul-de-Sac Robert, jufqu’à la pointe de la Caravelle, il y a · fttivant les cartes, ro", 7 ; on les a· employés précifément. Depuis le Fort Saint-Pierre· jufqu’au Fort

Royal, on a confommé 10M, 6, comme on l’a dit ;

<lu Fort Royal jufqu’au Morne-au-x —Bœufs, il y .a r rM, 7, felon les ·cartes, on y a confommé IoM, o ; dé ce ·Morne jufqu’au fort Saint-Pierre, il y a ~M, 3, toujours felon les cartes, on n’y a .mis que 3M, 6 ; cette diminution efi due, au mou·v ement clurriéridien, dtt Nord-Efi au Nord, & — de ce que la latitude du Morne, étoit donnée.

; Depuis le Fort Royal, jufqu’au Cul-de-Sac 

’Robert, on a employé 10M, r, commè on l’a vu ; de ce Fort au cap Ferré ; il y a pat les cartes combinées, 2.I111, 6, on.n’yamisque r6M, 3, & du Cul-de-’Sac Robert au même Cap, la difiance ftir les cartes efi de, 19.u, 8, on n’y a employé que, r 4M, 64 ; ces diminutions.font fondées, fur la latitude confiante du cap Ferré, & de ce ·que le méridien du Fort Royal, en fe mouvant du Sud ’vers I’Efi, s’efi rapproché de ce Cap ; il en efi de même du méridien du Cul-de-Sac Robert. Depuis ’le Morne-aux-Bœufs, jufqu’à la pointe du Diamant, il y a 19111, 6, felon nos ftx cartes combinées, on n’en a employé que 16, 7 ; on fait déja <{Ue de ce Morne au Fort Royal, il y a 1oM, o; èe ce même Fort, jufqu’à la pointe du Diamant, ilyaauffifelonlescartes, 1oM, o, onyaemployé 9M, 1 : on a indiqué ci-deffus, les caufes de ces diminutions.

·

Depuis le Morne-aux-Bœufs, pour aHerâ l’iflot

delaPerle, ilya furnoscartes, I~M, 4, onn’y

a confommé que roM, o ; du Fort Saint— Pierre ’jufqu’au même lflot, il y a 12.M, 1, on n’en a ~mployé que 8, 6 ; quant à la difiance de ce Fort, Jufqu’au Morne-aux-Bœufs, on a dit qu’elle était l’éduite à’3M, 6 ; la diminution de la : difiance, du JI Partie,

D1g 1ze b

Morne·aux-Bœufs à la Perle, n’efi fi confidérable ; que parce que fitr nos carteli, excepté ceRe de M. —Heffe, la latitude de ce Morne eft,. en général trop foible de 2. 1

Depuis le Fort Saint-Pierre jufqu’à la Perle, on a confommé 8111, 6 ; de ce Fo~t jufqu’à la chîtte, de la rivière de Macot : ba <lans la Mer, il y a 13111, ~, felon nos cartes bien ana-lyCées, on y en a emploxé 11M, J ; de la Perfe jufqu’à la même rivière, il y a 8·, 7,.felon nos cartes, on y a confommé 7/11, 5. On a compté 11M, 3, depuis le Fort Saint-Pierre, jufqu’au {ault de Macouba ; de ce Fort, jufqu’à la bouche dtt nùffeau le Charpentier, il y a 12.M, 7, par un milieu pris avec—.foin, entre les difialilces des cartes ; on y a confommé 1 3M, 2., & du fault de Macouba 1ufqu’à ce ruilfeau, il y a. fur les cartes, 9M, 9, on en a employé 8, 9· En appuyant au Nord de Saint-Pierre, la direaion du méridien, de nos cartes, fur la longitude du Fort Royal & fur celle de Saint-Pierre, 1ïilot de la Perle fera, n’, 7 ·, • l’Occident du Fort Royal, & la rivière de Macouba, fera à l’Oueft du Fort Saint-Pierre, fe : 1lement de o’, 5·

. Depuis le Fort Saint-Pierre, jufqu’à la poin~ de la Caravelle, on a dû employer ci-devant, 2.0M, 2., & de ce Fort jufqu’an ruiffeau le Char-. pentier, on a confommé 13M, 1 ; de ce ruüfeau ; Jufqu’à la pointe de la Caravelle, il y a I IM, 7, felon nos cartes, on a employé 10M, 3· Depuis la pointe de la Caravelle, jufqu’au Cul-de-Sac Robert, on a vu précédemment qu’il y avoit, fuivant le~ cartes, roM, 7, & qu’on les y avoit confoemés ; de cette pointe jufqu’au cap Ferré, il y a felon les cartes, 2.6M, 6, on n’en a employé que 2.2., 9,. & du Cul-de-Sac Robert juf’lÙ ce Cap, il y a -19M, S, on n’y en a confomme, que r 4, 6. Depuis le Fort Royal jufq11~au cap Ferré, on a fait la. difiance de 16M, 3 ; de ce Fort jufqn’à la pointe duDiamant, ilya roM, o felonlescartes, on y a confommé 9M, 1, & de cette pointe jufqu’au cap Ferré ; les cartes font trouver 2.oM, 1, on y a employé, 14M, 8 ; de cette pointe du Diamant i celle des Salines, les cartes mettent 14M, o, on n’y, en a confommé, que 10, 3, & de la pointe des Salines, jufqu’au cap Ferré, les cartes y font compter 1oM, 3 : la fuite de ce travail n’a permis, d’y en faire entrer que 7, 6.

.

En s’appuyant fur les bafes, que l’on v1ent d’arrê-< ter, elles ont aidé à fixer quelques autres points.· On a fait fitr les fix cartes, dont on fe fert ici la diftance du Fort Royal, à la pointe du Diamant ; de9M, r•& l’on aeu parunmilieu, du, Fort Royal à la groffe pointe’sM, 1’& 4M, 0’.de la gro1I’e pointe ou cap Sqlomon, à la pointe du· Dia~ K Original from

UNIVERSIDAD CO PLUTENSE

DE ADRID