Page:Encyclopédie méthodique - Atlas, T02.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


74>ANA

LYSE"

mant.Onafáitpareillementfurnossixcartes, ladistancedelapointeduDiamant,àlapointe desSalines,de10M,3 ,&l’onaeupourquantitémoyenne, 6AI,8 ,delapointeduDiamant,à tepointeBorgnèfe,&c6M,odelamêmepointe, àlapointedesSalines. Pareillementenfaifantfur nos cartes,ladistanceducapFerré ,auCul-de-SacRobert, de14**,6,onaeupourquantité moyenne,10M,1 ,entrelecapFerré&lebourg leFrançois,&4M,6 ,entreceBourg&leCulde-Sac Robert ;demanièrequ’entraçantunedroite, ducapFerréauCul-de-SacRobert, lebourgle Frarçois,soit mis versl’Estdecettedroite.Sil’on asiujettit noscartes,àlabafefecondaire,1oM, 1, ducapFerréaubourgle François ,on trouvera 6M,o ,pourquantitémoyenne,ducapFerré,à lapointeduVauclain, &<^M, 2, decettepointe aubo1rgleF ;açois.Faifantpareillement,ladistance duCul-de-Sac Robert,àlapointedelaCaravelle, de. 10M, 7 ,& celledelapointedelaCaravelle, auruisseaudu(harpetier,de10M,3 ,ilyaura pourquantité moyenne, tntredouzeindications, 7M,9 ,delapointedelaC aravtîïe,àlaTrinité, &8W,6,entreleCul-de-SacRobert&laTrinité. Onaaussira,)po :téàdeuxbaies,lapointede l’Estdel’isleMonsieur ;favoir, àcelledelapointe delaCaravelle ,jusqu’auCul-de-Sac Robert, & ladistaneduCul-de-Sac Robert,au Bourgou Cul-de-Sacle François ;ona trouvéquel’Estde cette Hie,devoitêtreplusOriental,de3’,6,& plusSeptentrional ,d’1, 6,queleCul-de-Sac Roberj.Onaréféréauxdeuxmêmesbafes,l’iflot duLoup-Garou,&l’onatreuvéqu’ildevoitêtre, 5’,2plusàl’Est,&2’,4plusauNord,quele Cul-de-Sac Robert. Onafaitdépendrel’embouchure, delarivièreduGalion,de4bafes,quisont, ladistance9 ,delapointedelaCaravelle, jufqu’àlaTrinité ;cellede8M, 6,delaTrinité auCul-de-SacRobert ;ladistance5% 2,duCulde-Sac Robert,àl’islotduLoup-Garou,&ccelle de7M,8 ,entrecetteIsle&lapointedelaCaravelle : enfuiteonatrouvéque,lesdistancesde cetteembouchure ,àlaTrinité,auCul-de-Sac Robert, àl’islotduLoup-Garou,&àlapointe delaCaravelle ,étaient refpectivementde, »*, 9 : 5^,3 :6M,7&6M,6 :cestrianglesontmisatrès- }>cuprès,l’embouchureduGalion, 0’,9plusà ’Ouest,&5’,3plusauNord,queleCul-de-Sac Robert. Ona recherchéaveclemêmesoin,la positiondelapointeàlaChaux,situéeàl’Ouest, duCul-de-SacdelaTartane,&l’ona trouvé, quelleétoitéloignéedelaTrinité,de6M,7 ;de F1slorduLoupGarou,de4%7,&delapointe îlelaCaravelle,de3*,6.Deplusonatrouvé, quel’islotdelaCaravelle,étoitéloignédelaTri* nité,de8M,o ;quelaTrinitééto1tdistante,delapointedelaCaravelle, de7M, 9,&quedecette pointe ,jusqu’àl’islotdelaCaravelle,ilyavoit 1*7.

Avantdes’occuper destriangles,formésparles distancesprécédentes,ona recueillileplusd’obfervations , delahauteurdupôlequ’onapu ,afin d’yappuyerlesanglesdecestriang’es :outreles hauteursobfervéesàterre,pardesAstronomes, onatrouvécellesdel’islotdelaPerle,duMorneaux-Bceufs , ducapSalomon,delapointeduDiamant , decelledesSalines ,ducapFerré,dela pointedelaCaravelle ,duruisseauleCharpentier &dufaultdeMacouba ;laplupartsontextraites defepthauteursparticulières,&mêmecelledu capFerré,estieréfultatdeonzedonnées.CeCap &lapointedelaCaravelle,fuivanttroisrelèvemens, gissentauNord,50’t5’Ouest,&auSud, <f0’ !5’Est ;laprécif1ondecesrelèvemens,n’est pasordinaire :onenad’autres,auSud&àl’Ouest decetteIsle,quines’accordententreeux,qu’à 205’près ;c’estunécartordinaire :cesrelèvemensnousontétéfortutiles. IIferoitdéformais luperslu,des’étendre,furlerestedesopérations, ellessontfaciles,élémentaires ;d’ailleurslesréfultatsquisontdanslaTable, paroissentendifpenfer. IInes’agitpluseneffet,quedetracerdesméridiens &desparallèles,auxpointsoùcestriangles aboutissent ;puisd’appliquerlatrigonométrierectiligne, &denepasoublier,qu’uneminutede longitude,furcettecarte,estlesf ?,d’uneminute delatitude.

Danscettecarte,l’inclinaisondesméridiens, d’environ3aires,devent,aproduitunediminution, danslalongueurdecetteIsle,furlescartes dontons’estfervi,exceptéfurlacartemanuscrite, deM.Hesse ;cettediminutionesttellequ’au lieude13milles,iln’enfautcomptertoutau plusque11,furlescinqautrescartes ;cettediminution, danslefensdeslongitudes,oudelalargeur, auSuddelacarte,esttellequ’aulieude 4milles,iln’enfautcompterque3,&auNord fur8milles,onn’endoitcompterque7 ;tandis qu’entreleFortSaint-Pierre&lapointedela Caravelle,ilneparoîtpasquelescartes,admettentdediminurion ; engéneraldanslefensdela longitude,onpeutauliende6mill-s,n’encompterque 5 ;ensortequelafurfacedecetteHie, furiesca1tesantérieures,àl’obfervation,deM.le ChevalierdeFleurieu,estàlavéritable,comme 13X16està11X5,ouàfortpeuprescomme

17està12.Cetteinclinaisondesméridiens,doit auss1avoiroccasionné,furlescartes,uneaugme1ç Generatedon2014-03-2514 :07GMT/http ://hdl.handle.net/2027/ucm.5320294282PublicDomain,-digitized/http ://www.hathitrust.org/access_use#pd-google 74

ANALYSE

mant. ( !)n a fait pareilltment fur nos fix cartes, la difiance de la pointe du Diamant , à la pointe des Salines , de 1o111, 3 , & l’on a eu p ;mr quantité moyenne , 6M, 8 , de la pointe du Diamant , à }a pointe Borgnèfe, & 6111, o de la même pointe, à la pointe des Salines. Pareillement en faifànt fur nos cartes , la difiance du cap Ferré , au Cul-de-Sac Robert, de 14111, 6, on a eu pour quantité moyenne, ro111, r , entre le cap Ferré & le bourg le Frar.çois, & 4 111, 6 , entre ce Bourg & le Culde-Sac Robert ; de manière qu’en traçant une droite, du cap Ferré al’ Cul-de-Sac Robert , le bourg le Frarçois, foit mis vers l’Efi de cette droite. Si l’on afiujtttir nes cartes, à la ba fe fecondaire, 10111, 1 , du cap Ferré au bourg le François , on trouvera 6·’ 1, o , pour quantité moyenne , du cap Ferré, à la pointe du Vauc.1in, & 5M, 1, de cette pointe au bo• rg le F ;·a : çois. Faifant pareillement, la di fiance du Cul-de-Sac Robert, à la poi1~te de la Caravelle, de.roM, 7 , & celledelapointe de la Caravelle , aurufEaudu(harpe·tier,de 1o111, 3,ilyaura pour quantité moyenne , tnt re douze indications, ,M, 9’ de l<l pointe de la ( arav.re’ à la Trinité’ & 1’-M, 6, entre le Cul-Je-Sac Robert & la Trinité. On a auffi ra,>po :té à d<ux balts, la pointe de l’Efi de l’i{le Monfitur ; favoir , à celle de la pointe de la Caravelle, jufqu’au Cul-de-Sac Robert , & la difi ;m e du Cul-de-Sac Robert , au Bourg ou Cul-de-Sac le François ; on a trouvé que l’Efi de cqte llie, devoit être plus Oriental, de 3’, 6, & plus Septentrional , d’ 1 , 6 , que le Cul- de- Sac Rober.t. On a référé aux deux mêmes bafes , l’itlot du Loup-Garou, & l’on a trcuvé qu’il devoit être, 5’, 2. plus à I’Efi, & 11, 4 plus au Nord, que le Cul-de-Sac Robert. On a fait dépendre l’embouchure, de la rivière du Galion, de 4 bafes, qui font, L1 di !lance 7M, 9 , de la pointe de la Caravelle , juf.iu’à la Trinité ; celle de gM, 6, de la Trinité au Cul-de-Sac Robert ; lô dillance 5M, 2. , du Culde -Sac Robert , à l’iflot du Loup-Garou, & celle de 7’u, 8 , entre cette Ille & la pointe de la Cara-V <’lle : eduite on a trouvé que , les difianccs de cette embouchure , à la Trinité, au Cul-de-Sac Rcbert , à lïilot du Loup-Garou, & à la pointe de la Car< ! velle, ét•,ient refp, étivunent de, 3"’1, 9 : 5 :-r, J ; 6111, 7 & 6M, 6 ; CeS tïiang)cs Ont miS à ~rès­ péU près, l’embouchure du G<’lion, o1, 9 plus à l’Oud}, & ~’, 3 plus au Nord, que le ( ul-de-Sac Robr :rr. On a recherché avec le même foin , la pofitivn de l.t pointe à la ( haux, fit, ;ée à l’Ouefi du Cul-(k-S .tc de la Tartane, & l’on a trouvé : qu’ell~ é !oit éJo ;g[lée de la Trinité, de 6M, 7 ; de fi !lot riu Loup Garou , de 4M, 7 , & de la pointe .de la Carav :Ue, de 3M, 6. De plus on a trouvé, D1g 1ze b

que l’iflot de la Caravelle, étoit élol$né de la Trinité , de 8M, o ; que la Trinité ét<.lt difiante , dela pointe de la Caravelle, de 7M, 9, & que de cette pointe , jufqu’à l’i1lot de la Caravelle , il y avoit lM, 7•

Avant de s’occuper des triangles, formés par les di fiances précédentes, on a recueilli le plus d’obfervations, de la hquteur du pôle qu’on a pl , < ;fin d’y appuyer les angles de ces triang1es : outre les hauteurs obfervées à terre , par des Aflronomes , on a trouvé celles de l’iflot de la Perle , du Morneaux-Bœufs, du cap Salomon, de la fOinte du Dia· mant , de celle dts Salines , du cap Ferré, de la pointe de la Caravelle , du ruiffl ;!a le Charpen· tier & du f<.ult de Ma cou ba ; la plupart font extraites de fept hauteurs particulières , & même celle du cap Ferré, eft le réfultat de onze données. Ce Cap & la pointe de la Caravelle, fuivant trois relèvemens, gilfent au Nord, 50’~ 5’ Ouefi, & au Sud, 501 ~ 5’ Efi ; la précifion de ces relèvemens, n’eft pas ordinaire : on en a d’autres , au Sud & à l’Ouefi rle cette Itle , qui ne s’accordent entre eux , qu’à 1° 5’ près ; c’efi un écart ordinaire :ces relèvemens nous ont été fort utiles. Il (eroit déformais fitperflu, de s’étendre, fur le refie des opérations , elles font faciles, élémentaires ; d’ailleurs les réfultats qui font dans la Table , paroilfent en difpenfer. Il ne s’agit plus en eftèt , que de tracer des méri· diens & des parallèles , aux points où ces triangles aboutilfent ; puis d’appliquer la trigonométrie reétiligne , & de ne pas oublier , qu’une minute de longitude, fur cette carte, efi les H , d’une minute de latitude.

Dans cette carte , l’inclinaifon des méridiens ; d’environ 3 aires. de vent, a produit une diminution , dans la longueur de cette Ifle , fur les cartes dont on s-fi fervi , excepté fur la carte manufcrite, de M. Heffe ; cette diminution eft telle qu’al lieu de 1 3 milles , il n’en faut compter tout au plus que 1 1 , fur lt>s cinq autres cartes ; cette dimimttion, dans le fens des longitudes, ou de la largeur, au Sud de la carte , eft telte qu’au lieu de 4 mitles, il n’en f.mt compter que 3 , & au Nord fur 8 milles , on n’en doit compter que 7 ; tandis qu’entre le Fort Saint-Pierre & la pointe de la Caravelle , il ne paroît pas ’lue les cartes, admettent de diminution ; en géncral dans le tèns de la longitnde, on peut au lien de 6 mill~s, n’en compter que 5 ; en forte que la furfdce de cette ltle-, fur les ca1 tis anté1 i, ures, à l’ oHervation, de M. le Chevalier de Fleurieu , efi à la véritable, comme ’3xr6efià11x~ , ouàfortp~uprt :s comme 17 eft à u. Cttte inclinai lon des méridiens, doit auffi avoir occatlonné , fur les cartes, lme angm~ Original from

UNIVERSIDAD CO PLUTENSE

DE ADRID