Page:Encyclopédie méthodique - Economie politique, T01.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



AVERTISSEMENT.



Le Prospectus de l’Encyclopédie méthodique annonçoit un Dictionnaire d’Économie politique, dont M. l’Abbé Beaudeau devoit se charger. D’autres occupations ont empêché cet écrivain de remplir sa promesse, & l’on ne trouvera dans cet ouvrage aucun article de lui. Mais M. Grivel, à qui la Théorie de l’éducation & l’Isle inconnue ont mérité l’estime du public, a fait un grand nombre de morceaux désignés par la lettre initiale (G), ou par son nom écrit en entier. M. Desbois de Rochefort, curé de saint André-dès-Arts à Paris, a bien voulu me donner aussi plusieurs articles pleins de recherches curieuses & de vues bienfaisantes & utiles ; je me contenterai d’indiquer les articles Administrations de charité, Cimetières, Enfans-trouvés, Pauvres, qu’on ne lira pas sans estimer & chérir le respectable pasteur qui plaide avec tant de zèle la cause de l’humanité & de la raison. J’ai lieu d’espérer en outre divers articles qui porteront également le nom de leurs auteurs ; & tous ceux qui n’auront point de signature, seront de moi.

J’ai cru devoir donner plus d’étendue au plan indiqué dans le Prospectus ; l’importance du sujet m’y a déterminé, & je tâcherai de le traiter d’une manière-assez instructive, pour que les lecteurs ne s’en plaignent pas.

Il m’a semblé qu’à l’Économie politique, il falloit joindre la Géographie politique & la Diplomatique oubliées dans l’ancienne Encyclopédie ; je les ai réuni en effet. Cette partie est donc absolument neuve ; elle contiendra plus de deux mille articles ; l’ancienne Encyclopédie n’en offre pas cent sur ces matières, & il n’y en aura pas un seul de réimprimé mot à mot.

On peut réduire à trois, les divisions générales du plan que je me suis formé ; 1º. la Géographie politique ; 2º. l’économie politique & l’Administration ; 3º. la Diplomatique.

La première division renferme cinq ou six cens articles. J’y parlerai de la constitution, du gouvernement, de la force, de la puissance, des loix, du revenu & quelquefois des dettes des états de l’Europe, de l’Afrique, de l’Asie & de l’Amérique. J’ai senti que cette partie du Dictionnaire seroit peut-être la plus utile, & je l’ai travaillée avec soin. Plusieurs articles m’ont coûté des peines infinies ; tels sont, par exemple, ceux d’Angleterre & d’Allemagne, & je desire que les lecteurs en soient satisfaits.

Les hommes les plus instruits ne connoissent pas toujours d’une manière précise la constitution des états anciens ou modernes ; ils ne s’en forment pas une idée juste. Il sont embarrassés lorsqu’il s’agit, par exemple, de développer exactement les principes & les usages des gouverne-