Page:Erckmann-Chatrian - Histoire d’un conscrit de 1813.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

38
HISTOIRE D'UN CONSCRIT DE 1813

je ne pus fermer l’œil, rêvant à la conscription, à Catherine, à tous ces milliers d’hommes enterrés dans la neige, et me disant que je ferais bien de me sauver en Suisse.

Vers trois heures, j’entendis M. Goulden se coucher à son tour. Quelques instants après, je m’endormis à la grâce de Dieu.


Erckmann-Chatrian Conscrit de 1813 ed 1864 p050.jpg