Page:Fabre - Une nouvelle figure du monde. Les Théories d’Einstein.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


par Roemer ; sa signification, 44. — L’explication mathématique, 45. — Les hypothèses de Newton et d’Huyghens, 47. — D’où le problème de l’existence de l’éther, 48. — Les nouveaux phénomènes découverts inexplicables par la théorie newtonienne de l’émission, 50. — Tous les phénomènes optiques y compris la diffraction expliqués par Fresnel dans la théorie ondulatoire d’Huyghens, 53. — Idée de Faraday de considérer également les phénomènes électriques comme dus, non à des actions à distance, mais à une propagation, 54. — Les lignes de force élastiques, 56. — Faraday fait apparaître le lien entre l’électricité et la lumière par la découverte de la rotation du plan de polarisation, 57. — Maxwell fait apparaître la vitesse de la lumière comme une constante électrique, 58. — Maxwell pressent que la lumière est un phénomène électromagnétique, 60. — La méthode et le génie de Maxwell, 61. — Les découvertes de Maxwell, 64. — Ses successeurs vérifient l’identité d’essence de la lumière et l’électricité, 66. — Les premières discordances entre les faits et la théorie de Maxwell ; fécondité de l’erreur, 67. — Nouvelles hypothèses : Hertz, 69. — Nouvelles expériences : Fizeau, 72. — Théories de Lorentz, 73. — Expériences qui les confirment : Zeeman, 74. — Poincaré démontre leur grave défaut, 76. — Nouvelle position de la question, 76. — Le problème de l’éther : Michelson et Morlay démontrent l’impossibilité de mettre en évidence le mouvement absolu de la terre, 80. — Chaos des recherches divergentes, 82. — Poincaré énonce définitivement et clairement le problème, 83. — Le principe de la relativité de Poincaré, 84. — L’hypothèse de la contraction de Lorentz et de Fitzgerald comme explication de l’expérience de Michelson et Morlay, 85. — Objections, 86. — La constance de la vitesse de la lumière et sa valeur de limite, 90. — Conséquences ; le temps relatif, 92. — Einstein donne une signification de réalité au temps local, 93. — Énoncé du principe de la relativité d’Einstein, 95. — Conséquences : l’énergie a une masse, 97. — Vérifications expérimen-